Généalogie des MaLiBeLe
Les ancêtres ont fait ce que nous sommes. Mieux les connaître, c'est donc mieux nous connaître.
La citation du jour
Etudiez comme si vous deviez vivre toujours ; vivez comme si vous deviez mourir demain.  (Saint Isidore de Séville )
La réflexion du jour
A chaque étape de sa vie, il faut faire des choix qui construisent l’avenir. Mais, tant que le choix n’a pas été fait, il est impossible d’estimer l’impact de ce choix.
Activités
geek - cycliste - généalogiste - Savoir - lecteur - collectionneur - Philosophe - citoyen - marcheur - scripteur - Photographe - instituteur - enseignant en sciences - enseignant formateur - journaliste local - bénévole
Les mots clés
villes et villages * challengeAZ * ARHFa * webtrees * ancètre * vieux métiers * Histoire et histoires * ">1J1P * 1GM * geneatheme * PoilusVerdun * Gallica * généalogie * 1Ancetre * Sources * gedcom * état civil * archives
Lorand

Site personnel de Roland Bouat. Pour les curieux : Lorand est un anagramme de Roland.

Mes chemins pour entrer dans une recherche généalogique

Mots clés : généalogiste , apprendre

dimanche 15 mars 2015 , par Roland


  • par la recherche systématique des actes (état civil ou BMS  )

=> j’ai donc une feuille de calculs qui les répertorie (par n° sosa bien sûr). Pour chacun des ancêtres des MaLiBeLe  , les dates et lieux connus de la naissance du mariage et du décès auquel j’ajoute le n° affecté à la source "officielle" quand je la trouve. Une ligne = un ancêtre.

  • par la vérification ordonnée de l’arbre des ancêtres (en suivant donc les n° sosa)

=> J’ai donc un arbre dans une feuille de calcul avec plein de macros pour que l’arbre soit bien présenté mais aussi pour gagner du temps. Tous les renseignements qui pourraient m’être utile pour m’avancer y sont répertoriés.

  • par les pistes données ou reçues (courriels bien sûr mais aussi “web-arbres†)

=> cela nécessite donc que l’arbre généalogique soit en ligne afin que d’autres généalogistes en le consultant aient peut-être envie de me contacter. Cela arrive de temps à autre. Et puis, moi aussi, il m’arrive d’en contacter, heureusement. L’arbre des MaLiBeLe   est donc publié sur mon site personnel. Comme j’utilise webtrees, un logiciel peu utilisé semble-t-il et que les généalogistes plébiscitent geneanet, je publie aussi l’arbre des MaLiBeLe   sur Geneanet

  • par les signalements d’erreurs (grâce à geneanet bien sûr mais pas seulement)

=> Geneanet me signale bien plus d’erreurs que je n’en ai puisque, quelquefois, il en surajoute. Par exemple, j’ai des naissances trop rapprochées d’après Geneanet mais autrefois, ce n’était pas si étonnant en raison des naissances prématurées (qui entrainaient alors fréquemment le décès du nouveau-né). Mon logiciel me signale quelques erreurs : naissances après le décès par exemple mais je préfère utiliser ses statistiques, très nombreuses et très riches d’informations quelquefois incohérentes. Donc une erreur comme un décès à plus de 150 ans par exemple.

  • et puis, il y a les alertes.

=> Je les ai découvertes en testant genealogie.com que j’ai abandonné en raison du coût. Et puis, je préfère les alertes de geneanet. Surtout qu’avec l’abonnement premium elles sont encore trop nombreuses pour que je puisse les suivre en temps réel. Je les répertorie donc et les traite en commençant par les ancêtres les plus proches de nous. J’ai ainsi "soldé" toutes les alertes jusqu’au sosa 2100 mais j’ai des signalements jusqu’à un n° sosa supérieur à 100 000 (cent mille). J’ai du pain sur la planche, donc.

  • et encore les dépouillements systématiques.

=> Je participe à quelques indexations et/ou relevés d’actes. Et, là, c’est le hasard qui me fait rebondir (presque au sens propre du terme)... La sérendipité existe : je l’ai rencontrée !

  • Enfin, il y a la recherche précise et organisée

=> pour répondre à un défi (ceux de Sophie Boudarel par exemple) mais aussi pour résoudre une épine généalogique. Récemment, j’ai ainsi réussi à franchir l’espace par une enquête méticuleuse, systématique et très longue donc : après une petite étape à Paris, j’ai retrouvé une branche des ancêtres de mon épouse bien loin du Loir-et-Cher où les racines paraissaient bien ancrées et je me retrouve à chercher à Hesdin dans le Pas-de-Calais !

  • il doit bien y avoir d’autres types d’entrée en recherches généalogiques...

Brèves
30 janvier 2019 – Webtrees 1.7.12

La version 1.7.12 est sortie le 08/12/2018. Téléchargement : webtrees-1.7.12.zip https://github.com/…/re…/downlo... (31.2 Mb). La prochaine version (...)

11 janvier 2019 – Une personne = au moins une source

Comme aucune personne n’est "inventée" en généalogie, la découverte de son existence provient toujours d’une information. Cette information est une (...)

10 janvier 2019 – Validité des sources

niveau 1 = très fiable : état civil, BMS, actes notariés niveau 2 = à recouper : 2-1 : informations reçues par courriel 2-2 : web-sites (les relevés (...)