Généalogie des MaLiBeLe
Les ancêtres ont fait ce que nous sommes. Mieux les connaître, c'est donc mieux nous connaître.
La citation du jour
C'est quand le danger est le plus grand que le salut est le plus proche.  (Friedrich Hölderlin )
La réflexion du jour
Il n'est de pire erreur que celle de reporter la responsabilité d'une faute sur une machine qui ne pourra en aucun cas se défendre et encore moins dire qu'elle dépend toujours d'un utilisateur humain.
Activités
bénévole - geek - cycliste (cyclotouriste) - généalogiste - photographe - collectionneur - écrivain - enseignant - autres (divers)
Les mots clés
dispo129 * dispo150 * dispo226 * dispo333 * dispo334 * dispo414
Lorand

Site personnel de Roland Bouat. Pour les curieux : Lorand est un anagramme de Roland.

Des poilus lotois Morts Pour la France

X comme XAUMIER Alphonse

Mots clés : généalogiste , Lot (46) , Histoire et histoires , 1J1P , 1GM , AZ-2016P

mardi 28 juin 2016 , par Roland


Mini-biographie

Résumé

XAUMIER Alphonse : né le 05-04-1890 à Cahors (46), classe 1910, matricule n°270 , unité : 7e régiment d’infanterie (7e RI), ex-soldat, mort le 8 février 1927 à Espère 46 - Lot - France.

Texte

Alphonse XAUMIER est né le 5 avril 1890 à Cahors dans le Lot. Il est le fils de Noë l Xaumier et de Thérèze Caumésil d’Espère près de Cahors. Au conseil de révision, il est cultivateur à Espère.

Alphonse Xaumier a les cheveux blond clair, les yeux bleu clair, un front moyen, un nez rectiligne et relevé (sic) dans un visage plein. Il a le teint coloré. Il mesure un mètre soixante-douze. Il est considéré comme au degré 3 au niveau instruction.

  • En 1911, au conseil de révision, il est déclaré bon pour le service armé et il est classé dans la 1ère partie de la liste.
  • Le 29 juin 1911, il épouse Marie Léa Décas à Espère dans le Lot
  • Le 9 octobre 1911, il est incorporé au 7è régiment d’infanterie.
  • Le 3 novembre 1912, il passe soldat de première classe.
  • Il est maintenu au corps par application de l’article 33 de la loi du 21 mars 1902.
  • Le 1er novembre 1913, il est renvoyé dans ses foyers et un certificat de bonne conduite lui est accordé.
  • Le 8 novembre 1913, il est passé dans la réserve de l’armée active.
  • Le 3 août 1914, il est rappelé à l’activité au 7è régiment d’infanterie suite à l’ordre de mobilisation générale du 1er août 1914.
  • Le 27 août 1914, il est capturé à Angecourt.
  • D’après l’avis officiel du 1er avril 1917, il est prisonnier à Meschide Larz.
  • Le 2 janvier 1919, il est rapatrié.
  • A compter du 5 janvier 1919, il est en permission pour 30 jours.
  • Le 24 mars 1919, il est mis en congé illimité de démobilisation parce qu’il a un enfant et qu’il est le fils ainé d’une veuve cultivatrice. Il se retire alors à Espère
  • Le 29 septembre 1923, Il est passé à la classe de Mon 1904 (?) parce qu’il est père de trois enfants.
  • Le 1er octobre 1924, il est passé au 9è régiment d’infanterie.
  • Il meurt le 8 février 1927 à Espère.
  • Le maire en avise l’armée le 20 février 1927.

Sources externes

MDH

Matricule


Acte de naissance


Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?

Votre message

Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.