Lorand
Apprendre, comprendre et transmettre pour exister. (Descartes)
La citation du jour
Peut-on être sincère quand le but est une reconnaissance ou une action politique ?
ACTIVITE
-  ?
- geek
- cyclotourisme
- généalogie
- lectures
- Collection
- bricolage
- citoyen
- marche
- Ecriture
- Photographie
- généa-techniques
Rubriques
Catégories
- ACTIVITE
- LOCALISATION
- Départements
- Cyclotourisme
- Généalogie
- ORGANISME
- PERSONNE & FAMILLE
- DOCUMENTATION
- EX-METIERS
- affichage
- Agenda_couleur
- THEME
Mots-clés
Lorand

Site personnel de Roland Bouat. Pour les curieux : Lorand est un anagramme de Roland.

https://www.lorand.org

Accueil > Généalogie > Challenge AZ > ChallengeAZ-2014 : 2ème participation > M comme Mes outils de recherche

M comme Mes outils de recherche

Mots clés : généalogie, réflexion généalogique, #challengeAZ

lundi 16 juin 2014, par Roland


Un titre bien ronflant pour des outils fabriqués maison et donc qui apparaîtront plutôt modestes à quelques-uns. Ils sont perfectibles bien sûr. Ils me rendent service donc ils sont susceptibles d’être utiles à d’autres. C’est seulement cette dernière remarque qui justifie la publication du présent article.

Avec l’augmentation quasi exponentielle des informations recueillies dans mes recherches généalogiques, il a bien fallu que je me rende à l’évidence : mon système de classement des documents et mon logiciel de reconstitution des liens généalogiques ne suffisent pas à gérer sereinement tout ce dont je dispose et qui croît très vite. Un disque dur d’1 TO est maintenant consacré à la sauvegarde (je devrais pouvoir tenir un temps certain).

  • Le logiciel généalogique que j’utilise est webtrees, un logiciel libre construit sur une base de données. Très puissant, il nécessite d’être tout de même très rigoureux (mais c’est un avantage qui a vite révélé mes erreurs de débutants). L’avantage principal est qu’il permet le travail en local ou en distant (publication) Autre avantage, une relative bonne intégration des normes gedcom et l’export ou l’import des fichiers gedcom.
  • Une feuille de calcul avec une ligne pour chacun des sosa des MaLiBeLe   les actes de l’état civil ou des BMS   pour lesquels j’ai récupéré les copies et que j’ai traités. Je passe la ligne en rouge lorsque j’ai tous les actes concernant le titulaire de la dite ligne. Sur chaque ligne un lien vers la fiche du logiciel webtrees mais aussi vers la fiche personnelle.
  • Une autre feuille de calcul affichant l’arbre généalogique des MaLiBeLe   avec, là aussi, une ligne par personne et les liens comme pour la feuille listant les actes. Gros avantage, je peux démolir l’arbre pour afficher par numéro sosa ou par tout autre clé de tri et reconstituer très vite l’arbre. J’ai dû rédiger beaucoup de macros et de boutons pour automatiser les tâches comme ajouter un père ou ajouter une mère.
  • Une base de données, sous Access, tout aussi personnelle afin de conserver une trace différente de celle du logiciel webtrees ou des fichiers gedcom. Les pannes informatiques découragent quelquefois et s’il fallait maintenant reconstituer les quelques huit mille fiches rédigées, je crois que j’abandonnerai la généalogie…
  • La publication, par fichier gedcom, de l’arbre généalogique des MaLiBeLe   sur geneanet surtout pour y utiliser les recherches automatiques : c’est quand même mieux quand des logiciels travaillent pour vous et vous informent de leurs découvertes. Et puis, geneanet (ou un autre hébergeur d’arbres) est quand même une manière très sécurisé de conserver ses données.
  • L’utilisation sur Geneanet.org de la fonction de recherche des incohérences (accès depuis Premium = payant malheureusement) même si certaines des incohérences relevées n’en sont pas mais font partie des fourchettes trop larges de recherche.
  • Les fiches individuelles et les fiches familiales sont aussi des outils permettant de regrouper les données.
  • Les dépouillements systématiques par commune m’amènent à télécharger beaucoup d’actes. Ils sont peu à peu répertoriés dans des feuilles de calcul permettant tout un tas de tri. J’y ai ajouté un lien (calcul automatique), sur chaque ligne, vers la fiche dans mon logiciel.
  • Les archives publiées sur la toile. C’est un outil qui nous est fourni la plupart du temps généreusement grâce, très souvent, au travail de bénévoles (regroupés généralement en association) qu’il est nécessaire de remercier pour leur investissement.
Dernières brèves
14 août Quand deux généalogistes se rencontrent...

Bonjour , vieille branche.
Entre nous, pas de complexes, seulement quelques implexes.
Mais, quand même, faisons attention à nos actes.
Rencontré (...)

4 juillet Le libre est davantage sécuritaire !

Entendu aujourd’hui, sur France Info (radio) : "l’administration ... (?) choisit des logiciels libres parce qu’il y a davantage de sécurité et qu’on (...)

2 mars URL raccourcie

Pour simplifier la saisie des URL raccourcies avec tinyurl.com, lorsque la page est affiché dans le navigateur, copier le code ci-dessous dans la (...)

Généalogie
Site servant aussi de test à la mise en œuvre de certaines fonctionnalités (donc expérimental).