Lorand
Apprendre, comprendre et transmettre pour exister. (Descartes)
La citation du jour
Ce n’est pas seulement l’émotion qui amène les larmes aux yeux, c’est aussi l’excès de sentimentalisme.
ACTIVITE
-  ?
- geek
- cyclotourisme
- généalogie
- lectures
- Collection
- bricolage
- citoyen
- marche
- Ecriture
- Photographie
Rubriques
Catégories
- ACTIVITE
- LOCALISATION
- Départements
- THEME
- ORGANISME
- PERSONNE & FAMILLE
- DOCUMENTATION
- EX-METIERS
- affichage
- Agenda_couleur
Mots-clés
Lorand

Site personnel de Roland Bouat. Pour les curieux : Lorand est un anagramme de Roland.

https://www.lorand.org

Accueil > Généalogie MaLiBeLe > Challenge AZ > ChallengeAZ-2016 : 26 mini-biographies de poilus (4ème participation) > C comme CABANEL Lucien

Des poilus lotois Morts Pour la France

C comme CABANEL Lucien

Mots clés : généalogie, Histoire et histoire, #1GM, #1J1P, #challengeAZ

vendredi 3 juin 2016, par Roland


 Mini-biographie

 Résumé

CABANEL Lucien : né le 14-01-1883 à Gourdon (46), classe 1903, matricule n° 310, unité : 230e régiment d’artillerie de campagne (230e RAC), 2e canonnier conducteur, mort le 6858 à Écury-sur-Coole [ambulance 14/22 secteur postal 5], 51 - Marne - France, décès retranscrit à Fumel, 47 - Lot-et-Garonne, France.

 Texte

Lucien Cabane est né le 14 janvier 1883 au Maillol à Gourdon dans le Lot. Il est le fils de Jean Cabanel (50 ans) et de Pétronille Bouyxou (24 ans) de Gourdon eux aussi. Il est maréchal-ferrant quand le conseil de révision le déclare "Propre au service" mais "Dispensé unique de septuagénaire" (!?).

Lucien a les sourcils châtains, les yeux bleus, un front ordinaire, un gros nez, une bouche moyenne, un menton rond et un visage ovale. Il mesure un mètre soixante-dix.

  • Il est affecté comme 2ème cannonier conducteur au 18ème régiment d’infanterie le 14 novembre 1904.
  • Il est envoyé en disponibilité le 23 septembre 1905 avec un certificat de bonne conduite.
  • Il habite alors à Fumel (le 6 décembre 1905) où il exerce toujours son métier de maréchal-ferrant.
  • Le 10 novembre 1906, il épouse à Mauroux Victoria Berthy.
  • Il est rappelé à l’activité le 2 août 1914 et arrive au 57ème régiment d’artillerie de campagne le 3.
  • Il passe au 44ème régiment d’artillerie le 29 novembre 1914.
  • Le 1er avril 1917, il passe au 239ème régiment d’artillerie.
  • Il meurt le 10 octobre 1918 à l’ambulance 14/22 dans le secteur postal 5 à la suite d’une maladie.
  • Le 11 octobre 1918, il est rayé des contrôles.
  • Le 19 août 1919, sa veuve recevra un secours de 150 francs

 Sources

 MDH

 Matricule

 Acte de naissance

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?

Votre message

Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Dernières brèves
2 mars URL raccourcie

Pour simplifier la saisie des URL raccourcies avec tinyurl.com, lorsque la page est affiché dans le navigateur, copier le code ci-dessous dans la (...)

24 décembre 2017 Plugin Mastodon

Découvert par hasard, le plugin Mastodon a été installé. J’ai ajouté la timeline dans la colonne de droite (juste avant celle de Twitter amené à (...)

23 décembre 2017 Installation du plugin pdfjs

Plugin installé et testé dans l’article Test : plugin pdfjs. Il permet d’afficher les fichiers pdf.

Généalogie MaLiBeLe
Site servant aussi de test à la mise en œuvre de certaines fonctionnalités (donc expérimental).