Lorand
Un petit site personnel tout simple pour essayer, partager et échanger.
La citation du jour
Marcel Pagnol : De mourir ça ne fait rien. Mais ça me fait de la peine de quitter la vie.
ACTIVITE
-  ?
- geek
- cyclotourisme
- généalogie
- lectures
- Collection
- bricolage
- citoyen
- marche
- Ecriture
- Photographie
Rubriques
Catégories
- ACTIVITE
- LOCALISATION
- Départements
- THEME
- ORGANISME
- PERSONNE & FAMILLE
- DOCUMENTATION
- EX-METIERS
Mots-clés
Lorand

Site personnel de Roland Bouat. Pour les curieux : Lorand est un anagramme de Roland.

https://www.lorand.org

Accueil > Généalogie MaLiBeLe > Challenge AZ > ChallengeAZ-2016 : 26 mini-biographies de poilus (4ème participation) > C comme CABANEL Lucien

Des poilus lotois Morts Pour la France

C comme CABANEL Lucien

Mots clés : généalogie, Histoire et histoire, #1GM, #1J1P, #challengeAZ

vendredi 3 juin 2016, par Roland


 Mini-biographie

 Résumé

CABANEL Lucien : né le 14-01-1883 à Gourdon (46), classe 1903, matricule n° 310, unité : 230e régiment d’artillerie de campagne (230e RAC), 2e canonnier conducteur, mort le 6858 à Écury-sur-Coole [ambulance 14/22 secteur postal 5], 51 - Marne - France, décès retranscrit à Fumel, 47 - Lot-et-Garonne, France.

 Texte

Lucien Cabane est né le 14 janvier 1883 au Maillol à Gourdon dans le Lot. Il est le fils de Jean Cabanel (50 ans) et de Pétronille Bouyxou (24 ans) de Gourdon eux aussi. Il est maréchal-ferrant quand le conseil de révision le déclare "Propre au service" mais "Dispensé unique de septuagénaire" (!?).

Lucien a les sourcils châtains, les yeux bleus, un front ordinaire, un gros nez, une bouche moyenne, un menton rond et un visage ovale. Il mesure un mètre soixante-dix.

  • Il est affecté comme 2ème cannonier conducteur au 18ème régiment d’infanterie le 14 novembre 1904.
  • Il est envoyé en disponibilité le 23 septembre 1905 avec un certificat de bonne conduite.
  • Il habite alors à Fumel (le 6 décembre 1905) où il exerce toujours son métier de maréchal-ferrant.
  • Le 10 novembre 1906, il épouse à Mauroux Victoria Berthy.
  • Il est rappelé à l’activité le 2 août 1914 et arrive au 57ème régiment d’artillerie de campagne le 3.
  • Il passe au 44ème régiment d’artillerie le 29 novembre 1914.
  • Le 1er avril 1917, il passe au 239ème régiment d’artillerie.
  • Il meurt le 10 octobre 1918 à l’ambulance 14/22 dans le secteur postal 5 à la suite d’une maladie.
  • Le 11 octobre 1918, il est rayé des contrôles.
  • Le 19 août 1919, sa veuve recevra un secours de 150 francs

 Sources

 MDH

 Matricule

 Acte de naissance

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Dernières brèves
28 juillet Les petits enfants sont partis.

Les parents les ont récupérés et sont partis sur les routes de la métropole, vacances obligent. Ils occupaient une grande place dans notre vie depuis (...)

21 juin Et si je m’organisais un peu...

Lundi = lecture, mercredi = photo, vendredi = brique... Vu mon indiscipline et mon allergie à l’organisation, c’est intenable ! Mais, sait-on (...)

12 juin Spip 3.1.6

Installation faite sur chacun des sites dont j’ai la charge : lorand.org, nouan-rando.org, codep41-ffct.org, FFCT-Centre-Val de (...)

Généalogie MaLiBeLe