Généalogie des MaLiBeLe
Les ancêtres ont fait ce que nous sommes. Mieux les connaître, c'est donc mieux nous connaître.
La citation du jour
Etre le champion de la liberté est et a été la mission historique de la France.  (Lajos Kossuth )
La réflexion du jour
Le temps s'écoule à son rythme immuable. Pourtant son débit semble varier avec notre humeur.
Activités
bénévole - geek - cycliste (cyclotouriste) - généalogiste - photographe - collectionneur - écrivain - enseignant - autres (divers)
Les mots clés
dispo129 * dispo150 * dispo226 * dispo333 * dispo334 * dispo414
Lorand

Site personnel de Roland Bouat. Pour les curieux : Lorand est un anagramme de Roland.

Des poilus lotois Morts Pour la France

Q comme QUEILLE Henri Honoré

Mots clés : généalogiste , Lot (46) , Histoire et histoires , 1J1P , 1GM , AZ-2016P

lundi 20 juin 2016 , par Roland


Mini-biographie

Résumé

QUEILLE Henri Honoré : né le 28-02-1894 à Cazillac (46), classe 1914, matricule n° 526, unité : 139e régiment d’infanterie (139e RI), soldat, mort le 6727 à Ferté-Milon (La) [Mosloy], 02 - Aisne - France, décès retranscrit à Cazillac, 46 - Lot, France.

Texte

Henri Honoré Queille est né le 28 février 1894 à Lasvaux sur la commune de Cazillac près de Martel dans le Lot. Il est le fils de Antoine Queille et de Françoise Valadié de Cazillac. En 1914, il est garçon d’hôtel à Paris.

Henri Honoré a les cheveux châtains, les yeux bleu foncé, un visage large et une bouche petite. Il mesure un mètre cinquante-sept. Son degré d’instruction est de niveau 2.

  • En 1914, il est classé dans la première partie de la liste et donc appelé (service armé).
  • Le 5 septembre 1914, il est incorporé au 139ème régiment d’infanterie.
  • Dès le 18 novembre 1914, il est "aux armées".
  • Le 4 septembre 1916, son commandant de compagnie ayant été mortellement blessé, il s’est spontanément porté à son secours.
  • Il a eu une "très belle attitude" au cours des combats d’avril 1917.
  • Le 14 juillet 1917, il est cité à l’ordre de la brigade n°77 avec la mention "très bon soldat..." Il sera décoré de la croix de guerre, étoile de bronze.
  • Il disparaît le 2 juin 1918 et est d’abord présumé fait prisonnier à Troïsme dans l’Aisne.
  • Fait apparemment confirmé par l’avis officiel n° R3887 du 8 août 1918.
  • Le 16 novembre 1921, le tribunal de Gourdon fixe son décès à ce 2 juin 1918.
  • Le 14 janvier 1922, cette date officielle de décès est notifié au corps.

Sources externes

MDH

Matricule

Acte de naissance


Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.