Site personnel lorand.org
Apprendre, comprendre et transmettre pour exister. (Descartes)
La citation du jour
Gunnar Bjrling : Nous ne pouvons pas donner la vérité à qui veut décider de quoi elle doit avoir l'air.
Activités
geek - cycliste - généalogiste - Savoir - lecteur - collectionneur - Philosophe - citoyen - marcheur - scripteur - Photographe - instituteur - enseignant en sciences - enseignant formateur - journaliste local - bénévole
Lorand

Site personnel de Roland Bouat. Pour les curieux : Lorand est un anagramme de Roland.

Détournement sosa (ou sosa amélioré ?)

Mots clés : apprendre , généalogiste

vendredi 25 février 2011 , par Roland


L’utilisation de la numérotation sosa (du nom de son créateur) est bien pratique pour repérer, ranger et classer ses ancêtres. Mais comment suivre les familles de la même manière ?

Je me suis posé deux petits problèmes à propos des “sosa” ( “sosa” sera le mot utilisé dans la suite de cet article pour dire numérotation sosa) comme par exemple :

  • Les sosa sont bien pratiques pour identifier les individus-ancêtres. Mais comment identifier les familles-ancêtres ?
  • Comment identifier rapidement les frères et sœurs de sosa ?

 Numérotation sosa des familles

Là, la solution ne m’a pas sauté aux yeux même si, maintenant, elle me paraît simple.

J’utilise la numérotation sosa traditionnelle mais je supprime le dernier chiffre. Comme il existe 5 familles possibles (—0X—1 / —2X—3 / —4X—5 / —6X—7 / —8X—9), je les distingue par une lettre en minuscule :

a pour le couple —0 X —1
b pour le couple —2 X —3
c pour le couple —4 X —5
d pour le couple —6 X —7
e pour le couple —8 X —9

Avec ce système, j’identifie tout de suite les couples-ancêtres (très utiles en cas de remariage). Tous les avantages du système sosa traditionnel sont conservés. Les sosa de chaque membre du couple sont immédiatement identifiables (permettant donc un contrôle basique des éventuelles erreurs).

 Frères et sœurs de sosa

Suite à une remarque d’un visiteur de malibele qui me disait que, dans l’arbre généalogique que je publie, il y avait peu d’ancêtres mais beaucoup de personnes sans lien avec mes ancêtres, je me suis demandé comment permettre à un visiteur non au fait des recherches généalogiques de se rendre compte qu’il y a beaucoup plus de personnes liés aux ancêtres recherchés. C’est dans cette perspective que j’ai créé les “prénoms sosa”.

Pour tous les ancêtres du de curjus, je crée un prénom fictif sous la forme (sosaX) ou X représente le n° sosa de l’individu. Les parenthèses permettent d’identifier tout de suite qu’il ne s’agit pas d’un prénom réel. Le fait d’utiliser le champ prénom permet un affichage systématique du sosa dès que les nom et prénoms de l’individu sont affichés.

Pour les frères et sœurs, j’utilise systématiquement l’expression (enfant de sosa) comme prénom virtuel. Même visibilité. J’ai un temps envisagé d’améliorer le système en utilisant la partie décimale pour indiquer l’ordre dans la fratrie à partir du sosa. Le frère ou la soeur aurait donc comme sosa le sosa de l’ancêtre   du de curjus suivi d’une partie décimale signifiant en même temps qu’il s’agit d’un frère ou d’une soeur d’un sosa et son ordre dans la fratrie (le sosa X correspondrait à X.0 et non pas à X.y avec y donnant le rang dans la fratrie). Je n’ai jamais mis en œuvre cette idée.

Le fait d’utiliser le mot sosa non connu de la plupart de mes visiteurs n’est pas un handicap mais plutôt un avantage en attirant l’attention sur ce type de prénoms. Cela me permet surtout de répondre rapidement à un questionnement du type de celui cité en début de ce chapitre (bien que maintenant, je n’ai plus ce genre de question).

Brèves
30 octobre 2015 – MAJ des pages

Mise à jour des pages sommaire, GroupeMots, inclure/gpemots + création de la page UnGroupeMots.

1er juin 2012 – Connaissance et information

« La connaissance s’acquiert par l’expérience, tout le reste n’est que de l’information. » (Albert Einstein)

2 mai 2012 – Expliquer et comprendre

Ce n’est pas ce que j’ai voulu expliquer qui est important mais ce que les autres ont compris.

Site servant aussi de test à la mise en œuvre de certaines fonctionnalités (donc expérimental).