Lorand
Apprendre, comprendre et transmettre pour exister. (Descartes)
La citation du jour
Une photo est rarement lue de la même manière par tous : c’est en ça qu’elle n’est pas toujours un témoin objectif.
ACTIVITE
-  ?
- geek
- cyclotourisme
- généalogie
- lectures
- Collection
- bricolage
- citoyen
- marche
- Ecriture
- Photographie
Rubriques
Catégories
- ACTIVITE
- LOCALISATION
- Départements
- THEME
- ORGANISME
- PERSONNE & FAMILLE
- DOCUMENTATION
- EX-METIERS
- affichage
- Agenda_couleur
- Cyclotourisme
Mots-clés
Lorand

Site personnel de Roland Bouat. Pour les curieux : Lorand est un anagramme de Roland.

https://www.lorand.org

Accueil > Généalogie > Challenge AZ > ChallengeAZ-2013 : 1ère participation > S comme Simone

S comme Simone

Quatorze générations dans le même hameau !

Mots clés : généalogie, ancêtre, #challengeAZ

lundi 22 avril 2013, par Roland


Officiellement, ma mère ne s’appelle pas Simone mais Jeanne. Mais tout le monde l’appelle Simone. C’est très fréquent parmi ses frères et sœurs. Ma mère naquit, en 1931 à côté de Rocamadour dans un petit village aux maisons de pierres sèches, au milieu de nulle part, au-dessus de paysages somptueux pour nous mais sans doute bien plus ordinaires pour elle, dans un pays de cailloux, de murets, d’herbes rases et d’arbres chétifs.

Elle vécut dans un château, elle, la fille de pauvres paysans travailleurs, laboureurs ou manœuvriers. Elle n’y était pas servante mais, par les chemins tortueux de la destinée, ses parents étaient propriétaires de cette bâtisse que je n’ai connu qu’en ruines et que j’ai toujours baptisée château parce qu’elle est toujours flanquée de ces deux tours de pierres. Maintenant, c’est devenu un hôtel restaurant plutôt haut de gamme. Pour l’anecdote, l’ancêtre  , Pierre Lasfargues, qui a acquis cette bâtisse a été surnommé “Richard”, mot construit en dérision à partir de “riche” ! Mais tous ses ancêtres identifiés dans la lignée paternelle étaient quand même originaire de Lafage !

Ses deux parents s’appelaient Lasfargues, un nom très répandu dans le Haut-Quercy., mais la famille paternelle était de Gramat et l’autre de Rocamadour. Cette dernière n’avait sans doute jamais quitté ce village de Lafage. Comment puis-je poser une telle affirmation (même si j’en marque le doute avec l’expression “sans doute”) ? Tout simplement parce que cette famille est signalée dans un livre terrier. Lorsque j’ai reçu une retranscription de ce document, je n’en avais jamais entendu parler et je ne savais donc absolument pas ce que c’était. Depuis 1550 environ jusqu’à la naissance de ma mère, la branche patronymique a vu ses titulaires nés dans ce village. Soit quatorze générations consécutives ! Excusez du peu !

Dernières brèves
14 août Quand deux généalogistes se rencontrent...

Bonjour , vieille branche.
Entre nous, pas de complexes, seulement quelques implexes.
Mais, quand même, faisons attention à nos actes.
Rencontré (...)

4 juillet Le libre est davantage sécuritaire !

Entendu aujourd’hui, sur France Info (radio) : "l’administration ... (?) choisit des logiciels libres parce qu’il y a davantage de sécurité et qu’on (...)

2 mars URL raccourcie

Pour simplifier la saisie des URL raccourcies avec tinyurl.com, lorsque la page est affiché dans le navigateur, copier le code ci-dessous dans la (...)

Généalogie
Site servant aussi de test à la mise en œuvre de certaines fonctionnalités (donc expérimental).