Généalogie des MaLiBeLe
Les ancêtres ont fait ce que nous sommes. Mieux les connaître, c'est donc mieux nous connaître.
La citation du jour
Se représenter un homme privé de liberté, c'est se le représenter privé de vie.  (Léon Tolstoï )
La réflexion du jour
L'être humain est un être vivant et c'est aussi un prédateur. L'oublier c'est confondre écologie et écologisme.
Activités
bénévole - geek - cycliste (cyclotouriste) - généalogiste - photographe - collectionneur - écrivain - enseignant - autres (divers)
Les mots clés
dispo129 * dispo150 * dispo226 * dispo333 * dispo334 * dispo414
Lorand

Site personnel de Roland Bouat. Pour les curieux : Lorand est un anagramme de Roland.

FALBET Rose Appoline Appolonie Polonie 1848-1919

Mots clés : généalogiste , ancêtre

samedi 6 novembre 2021 , par Roland


Rose FALBET est le sosa n°49 des MaLiBeLe. Elle avait un surnom "variable" : Appoline, Appolonie, Polonie. C’est mon arrière grand-mère dont j’ai un peu entendu parler lorsque j’étais enfant. Il est probable que c’est la famille de ses parents qui a construit la maison dans laquelle j’ai vécu toute mon enfance.

Côté recherche généalogique, la rédaction de cet article m’a permis de corriger une erreur de lecture (voir en fin de page).

Lorsqu’une information n’est pas certaine (pas de source), elle est repérée par une note affichant "Référence manquante [ref]".
La plupart des notes renvoient vers le site des MaLiBeLe, site regroupant l’ensemble de mes recherches généalogiques. Ce site est en cours de "nettoyage" et toutes les sources n’y figurent pas encore.


  • 1848 : Rose FALBET [1] est née [2] le 25 décembre, le jour de noël à Carennac, une commune traversée par la Dordogne au nord du Lot, : un joli cadeau pour ses parents Jean FALBET [3] et Marie CASTAGNE [4], cette dernière est souvent appelée "Emilie". Elle sera bientôt appelée par l’un de ses surnoms "Appoline", "Appolonie" ou "Polonie". Son petit fils René BOUAT [5] pensait que ce dernier surnom était son prénom.
  • 1849 : sa grand-mère maternelle, Marie Rose MOURLHON [6] [7], meurt [8] le 8 mai dans son village de Magnagues. Rose n’a que quatre mois.
  • 1849 : Quelques jours plus tard, c’est son grand-père maternel, Pierre CASTAGNE [9] dit "Menu" qui meurt [10] le 25 mai à Magnagues. Rose ne connaîtra donc jamais ses grands-parents maternels.
    • 15 mars 1850 : Vote de la loi Falloux confiant l’enseignement à l’église
  • 1869 : Rose se marie [13] le 10 novembre à Carennac bien sûr. Elle épouse Amans BOUAT [14], surnommé Augustin. Rose a 20 ans.

Photo aérienne générale de Broche
IGN Paris 2006

  • 1896 : Au recensement [27], Rose habite le hameau de Broche sur le chemin de Carennac à Miers. Rose a 47 ans.
    • 1897 : production d’acide acétylsalicylique pur qui deviendra en 1899 l’aspirine (Bayer)[/vert olive.]
      Maison FALBET
      Sur le linteau de la porte de cette maison figure le nom FALBET

  • 1898 : Son père, Jean FALBET [28], meurt [29] le 10 mai à Carennac. Rose a 49 ans.
    • 1898 : J’accuse… ! d’Émile Zola lors de l’affaire Dreyfus
    • 1899 : Emile Loubet est nommé président de la République
    • 30 mars 1900 : Loi Millerand fixe la journée du travail à 11 heures pour les femmes et les enfants
    • 19 juillet 1900 : Inauguration du métro à Paris
  • 1900 : Sa fille, Alida BOUAT [30], épouse [31] Jean ROUDAYRE [32] dit Gentil [33] le 12 octobre. Rose habite alors la seule maison qui existe au Pech de Pirou à cinq cents mètres de Broche. Sa famille sera la dernière à habiter cette maison. Rose a 51 ans.
  • 1915 : Son mari, Amans "Augustin" BOUAT [35], meurt [ref] le 24 juin. Rose a 66 ans.
  • 1917 : Son fils, Isaïe [36], a peut-être un fils non reconnu avec sa voisine Noémie [37]. Si cela s’avérait vrai, Adrien GALERET [38], né [ref] le 14 janvier serait alors son petit-fils. Il pourrait bien s’agir d’un secret de famille à peu près bien gardé. Rose a alors 68 ans.
  • 1919 : Rose meurt [ref] le 27 janvier à Carennac, commune qu’elle semble donc ne jamais avoir quitté. Rose a 70 ans.

    Pendant quelques années, en se référant au recensement de 1891 [39], une grande sœur a été attribuée à Rose par erreur de lecture [40]. Il s’agissait en fait de sa nièce Marie Eugénie FALBET [41].


Voir en ligne : L’arbre généalogique des MaLiBeLe (logiciel webtrees)


[refRéférence manquante

[2Acte de naissance : Consulter la fiche source

[7Le nom de famille MOURLHON est ici écrit "à l’occitane", langue dans laquelle "lh" se prononce "li" : il faut donc prononcer ce nom "mourlion".

[8Acte de décès : Consulter la fiche source

[10Acte de décès : Consulter la fiche source

[12Acte de naissance : Consulter la fiche source

[13Acte de mariage : Consulter la fiche source

[15Acte de naissance : Consulter la fiche source

[17Acte de décès : Consulter la fiche source

[19Acte de mariage : Consulter la fiche source

[21Acte de naissance : Consulter la fiche source

[23Acte de naissance : Consulter la fiche source

[26Acte de décès : Consulter la fiche source

[27Recensement : Consulter la fiche source

[29Acte de décès : Consulter la fiche source

[31Acte de mariage : Consulter la fiche source

[33"Gentil" est, en occitan, un diminutif de "Jean" et se prononce "Tsintil".

[34Recensement : Consulter la fiche source

[39Recensement : Consulter la fiche source

[40Sur le recensement, il était (mal) écrit "14 ans / fille du chef" qui avait été lu "44 ans / fille du chef" ! "Fille du chef" était tout autant erroné puisque Marie Eugénie était la petite fille.


Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.