Lorand
Apprendre, comprendre et transmettre pour exister. (Descartes)
La citation du jour
Il est plus facile d’identifier un imbécile que de repérer un surdoué. Et les deux ne sont même pas incompatibles !
ACTIVITE
-  ?
- geek
- cyclotourisme
- généalogie
- lectures
- Collection
- bricolage
- citoyen
- marche
- Ecriture
- Photographie
Rubriques
Catégories
- ACTIVITE
- LOCALISATION
- Départements
- THEME
- ORGANISME
- PERSONNE & FAMILLE
- DOCUMENTATION
- EX-METIERS
Mots-clés
Lorand

Site personnel de Roland Bouat. Pour les curieux : Lorand est un anagramme de Roland.

https://www.lorand.org

Accueil > Archives > 1998 > Les vers de terre

Les vers de terre

mercredi 18 mars 1998, par Roland


 FICHE GUIDE POUR L’ENSEIGNANT

Phénomène(s) ou besoin(s) ou problème(s) ou projet technologique
Les vers de terre du sol sont des êtres vivants qui se reproduisent, qui grandissent, qui se nourissent.

- Point(s) du programme

  • La notion d’êtres vivants.
  • Etude d’un animal et de ses fonctions de reproduction et d’alimentation.
  • La complexité des réseaux alimentaires et la biodiversité.

- Cycle des approfondissements (CM2/ZEP)

- Exemples de situations-problème :
Il y a des vers de terre dans le jardin mais il y en a aussi dans la pelouse de la cour de l’école, dans la forêt et sous le tas de feuilles mortes.

  • Que peuvent-ils manger ?
  • Qui les mangent ?
  • Comment se reproduisent-ils ?

- Exemples d’hypothèses faites par les élèves :

  • Il y a des vers de terre partout même dans la cour de récréation (bitumée).
  • Ils n’aiment pas l’eau mais il leur en faut un peu.
  • Ils mangent de la terre.
  • Ils ne mangent pas .
  • Ils ne mangent que des feuilles mortes.
  • Ils se nourrissent de déchets végétaux.
  • Ils ne mangent que ce qui est pourri.

- Exemples d’expérimentations proposées et de recherches faites par les élèves :

  • Mettre des vers de terre dans un terrarium et les regarder vivre.
  • Mettre des couches de terre noire, des couches marron, des couches de sable, du gravier des pierres et observer ce qu’ils préfèrent.
  • Mettre des feuilles mortes dans un terrarium et observer ce qui se passe.
  • Chercher des renseignements dans les livres de la BCD ou de la médiathèque municipale. Interroger les pêcheurs qui utilisent les vers de terre et les jardiniers qui mettent des produits pour les tuer.
  • Utiliser la machine à élever les vers de terre et faire les expériences de la notice.

- Exemples(s) d’expérimentations mises en oeuvre et de recherches faites en classe :

  • Matériels : des terrariums, des bouteilles plastiques, des terres de couleur différentes, du sable, des feuilles mortes, des déchets végétaux, un terrarium spécial élevage de vers de terre pour les observations dans le sol.
  • Mettre en route un élevage de vers de terre en se contentant de mettre des vers de terre sur du terreau. Les vitres du terrarium spécial permettent de découvrir leurs galeries et sans doute quelques tortillons en surface.
  • Dans les terrariums (ou les bouteilles plastiques), disposer des couches de terres de couleurs différentes. Installer les vers de terre sur la surface. Observer.
  • Dans des terrariums, disposer des couches de terres de textures différentes (terre, terreau, sable, gravier). Installer les vers de terre sur la surface. Observer.
  • Dans les terrariums, sur une épaisse couche de terre (les combinaisons ci-dessus sont possibles) disposer des feuilles mortes ou d’autres déchets végétaux. Déposer sur le dessus des vers de terre. Observer.
  • Dans un terrarium, mettre très peu de terre et des vers de terre. Ajouter tous les jours quelques déchets alimentaires (déchets ou restes provenant des goûters ou de la cantine par exemple). Observer.
  • Construire un recueil de tous les renseignements découverts que ce soit par photocopie de documents ou de transcription d’interviews.
  • Réaliser un numéro spécial du journal scolaire sur les vers de terre.

- Document(s) utilisé(s) :

  • Les animaux et leurs élevages . Collection Raymod Tavernier. Bordas. 1975
  • La Hulotte (revue)

- Le mot du maître :

L’antromorphisme des enfants est le plus gros problème que rencontrera l’enseignant : il est très difficile, même pour des enfants de CM2, de ne pas se référer à l’être humain. Il ne faut refuser la comparaison mais l’orienter pour mettre davantage en valeur les différences qui montrent la complexité des êtres vivants.

La deuxième difficulté tient à la lenteur des opérations mises en route. Il ne faut pas toutes les commencer en même temps. Une par semaine semble maintenir un niveau d’attention suffisant. Ne pas hésiter à redémarrer une des expérimentations qui ne fonctionnent pas bien. Les enfants acceptent très bien les échecs quand ils ne sont pas dissimulés et quand ils révèlent les difficultés de leurs tentatives.

Le travail effectué avec les lombrics peut être, par les enfants, réinvesti dans d’autres élevages : araignées, fourmis, mouches, chenilles, escargots, ...


 LE CAHIER DE L’ÉLÈVE

Les vers de terre ou lombrics

 PARTIE INDIVIDUELLE

la situation dont nous nous occupons

Dans la cour, sur la pelouse, il y a plein de colombins de terre. Le maître nous a dit que c’était des indices de présence des vers de terre. Il y a en a beaucoup.

les questions que je me pose

Combien y a-t-il de vers dans la pelouse ? Est-ce qu’il y a des vers de terre partout ? A quoi servent les vers de terre ? Que mangent les vers de terre ? Qui les mangent ? Est-ce qu’il y a des mâles et des femelles ? Est-ce que c’est vrai qu’un ver de terre coupé en deux se reconstruit ?

Mes hypothèses

u* Les vers de terre ne servent à rien.

  • Il n’y a des vers de terre que dans les jardins et dans les champs.
  • Ils mangent de la terre. Les oiseaux les mangent.
  • Ils se reproduisent en se coupant en deux.
les expériences que je pense réaliser
  • Elever des vers de terre pour les observer pendant leur vie. En mettre dans des sols différents pour savoir ce qu’ils préfèrent.
  • Chercher des vers de terre partout. Poser des questions autour de moi pour obtenir des renseignements.
ce que, à mon avis, je vais observer au cours des expériences
  • Des vers de terre vont mourir ; d’autres vont grandir ; peut-être que certains auront des petits ?
  • Les vers de terre vont s’installer dans la terre qu’ils préfèrent et mourir dans le sable.
ce que je fais et ce que j’observe

J’installe un élevage de vers de terre. Certains dans du sable, d’autres dans de la terre. Quelques-uns dans des feuilles mortes. Je regarde ce qu’ils deviennent pendant plusieurs jours.

J’installe des couches de terre et j’observe les couches que préfèrent les vers de terre.

ce que je peux en conclure

Les vers de terre vivent partout. Ils se nourissent de feuilles.


 PARTIE COLLECTIVE

la situation problème

Les vers de terre vivent dans le sol. Ils s’y reproduisent puisque ce sont des êtres vivants. Ils s’y nourissent. Ils sont un maillon d’un réseau alimentaire.

les questions que nous nous posons
  • Dans quels sols vivent les vers de terre ?
  • Comment se reproduisent-ils ?
  • De quoi se nourissent-ils ?
les hypothèses de la classe

Les vers de terre vivent partout dans tous les seuls dans lesquels ils peuvent pénétrer.

Ils se nourrissent de terre, ou de feuilles mortes, ou de déchets végétaux, ou de la pourriture .

ce que nous retenons

Les vers de terre sont aussi appelés lombrics. Ils font partie des vers. Ce sont des animaux invertébrés.

Ils vivent dans toutes les terres meubles qu’ils aérent, qu’ils déplacent, qu’ils mélangent. Ils se nourissent de déchets animaux et végétaux. Ils recyclent les cadavres et les détritus. Ce sont des détritivores.

Il y en a beaucoup et partout.



Texte écrit à la demande de M. Rumeau, IEN à Romorantin dans le cadre de l’expérimentation Lamap.

Un message, un commentaire ?

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Dernières brèves
28 novembre D’une pierre deux coups

Je cherchais comment fusionner deux sites. Grâce à spip.rezo, j’ai trouvé le plugin fusion (https://contrib.spip.net/Fusion-de-SPIP). Si j’ai bien (...)

27 novembre Retard...

Ouah... j’ai pris du retard. Au boulot pour rattraper ma négligence. Depuis quand abandonnerait-on un défi ? Ben oui, j’ai décidé de publier une (...)

10 novembre Site en panne...

Peut-être est-ce passé inaperçu auprès de quelques-uns mais le site Internet n’était pas accessible vendredi matin. Nous n’y étions pour rien. Il (...)

Archives
Site servant aussi de test à la mise en œuvre de certaines fonctionnalités (donc expérimental).