Lorand
Un petit site personnel tout simple pour essayer, partager et échanger.
La citation du jour
Colette : Le vice, c'est le mal qu'on fait sans plaisir.
ACTIVITE
-  ?
- geek
- cyclotourisme
- généalogie
- lectures
- Collection
- bricolage
- citoyen
- marche
- Ecriture
- Photographie
- Orne (81)
Rubriques
Catégories
- ACTIVITE
- LOCALISATION
- Départements
- THEME
- ORGANISME
- PERSONNE & FAMILLE
- DOCUMENTATION
- EX-METIERS
Mots-clés
Lorand

Site personnel de Roland Bouat. Pour les curieux : Lorand est un anagramme de Roland.

https://www.lorand.org

Accueil > Archives > 1999 > La Sologne

La Sologne

Nouan-le-Fuzelier est au centre géographique de la Sologne

Mots clés : Loir-et-Cher (41), Nouan-Le-Fuzelier

jeudi 30 décembre 1999, par Roland


Une image d’Epinal vient tout de suite à l’esprit : la forêt. Mais ses richesses naturelles font qu’elle mériterait d’être mieux connue. Cette région très célèbre par ses chasses organisées inspire toujours la quiétude et les vacances parce que c’est elle qu’on rencontre en quittant Paris sur la route des congés…

Presque entièrement encerclée par la grande boucle de la Loire, la Sologne doit tout à ce fleuve royal . Pourtant ses limites s’arrête là où commence la vallée de la Loire et ses châteaux.

 La Sologne naturelle

D’où que l’on vienne, les paysages solognots sont reconnaissables par la forêt si bien décrite par nombre d’écrivains parmi lesquels Alain Fournier, Claude Seignolles, Maurice Genevoix, mais aussi par ses étangs. Ne dit-on pas que la région centrale est la plus dense en nombre de surfaces aquatiques ?

La forêt et ses grands arbres témoignent de la richesse naturelle de cette région humide. Dommage que trop peu de forêts anciennes demeurent pour témoigner de ce qu’elle fut . La forêt de Boulogne vers Chambord, la forêt de Chambord et la forêt de Bruadan du côté de Millançay peuvent encore présenter ce que devait être l’ancienne forêt solognote. On peut encore facilement y rencontrer quelques grands animaux : cerfs, biches, chevreuils et sangliers, et nombre de petits animaux du garenne (le lapin) au faisan malheureusement trop souvent d’élevage en passant par le lièvre et les canards d’espèces très diverses . A peu près la moitié de la Sologne est tout de même couverte de bois. Ces centaines d’hectares sont traversés par un millier de kilomètres de chemins qui emmènent le promeneur ou le randonneur à sa découverte.

Il est alors impossible de ne pas rencontrer quelques étangs au bord des chemins qui utilisent leurs levées de terre . Plusieurs milliers d’entre eux ont permis l’assèchement partiel de cette région . Ils en font le charme et tout photographe amateur ne peut résister au plaisir d’immortaliser une bonde ou une rive envahie de plantes. Les peintres eux aussi les immortalisent souvent sur leur toile tout autant que les chemins ombragés à l’automne ou au printemps. Les étangs solognots accueillent un très grand nombre d’oiseaux et pas seulement les canards colverts élevés pour la chasse. Outre le héron, on peut y voir des cormorans, des grèbes ou des foulques. Sur les rives ou dans l’eau, ils croisent souvent la route des ragondins et des rats musqués. Au milieu des plantes aquatiques, on peut aussi entrapercevoir quelques grenouilles.

Les landes, nettement moins bien connues sont le troisième paysage que l’on peut admirer. Les bruyères laissent quelquefois la place à des forêts de résineux mais le sol guère propice à la culture laisse toujours la place à ces zones très pauvres mais si joliment colorées en été.

 La Sologne historique

Mais la Sologne, ça n’est pas seulement une nature idyllique, c’est aussi la vie des hommes depuis des temps immémoriaux. Des villes ont conservé des traces architecturales anciennes : Romorantin où faillit s’élever le château de Chambord construit par François Premier, Aubigny-sur-Nère ou Mennetou-sur-Cher. En témoignent aussi quelques édifices. Le château de Fougères-sur-Bièvre rappelle encore le Moyen-Age. Quant à celui de Chambord, il n’est nul besoin de rappeler qu’il est l’œuvre de la Renaissance. Mais il en existe quelques autres comme Cheverny, le Moulin à Lassay-sur-Croisne, La Ferté-Saint-Aubin, Villesavin, Beauregard, La-Ferté-Imbault , … Peut-être cinq cents châteaux existent-ils encore.
Plus humblement, on trouve toujours des maisons à colombages dans lesquels le torchis a laissé place aux briques. Des villages ont su ou pu garder traces de leurs passés : Souvigny-en-Sologne en est un vivant exemple mais d’autres peuvent encore témoigner d’un passé pas si lointain que ça.

 La Sologne accueillante

Des associations oeuvrent toujours pour que les richesses tant naturelles que touristiques puissent continuer à apporter leur part de patrimoine et de culture. L’Union pour la Culture Populaire en Sologne plutôt orientée vers l’ethnographie, Sologne Nature Environnement qui s’est spécialisée dans la nature et le Groupe Archéologique et Historique de Sologne sauront guider ou aider le touriste curieux ou avide de connaissance. D’autres lieux permettent de mieux apprécier cette région, de mieux la connaître : l’Étang du Puits, site ornithologique classé, et le domaine du Ciran près de Ménestreau-en-Villette par exemples.

Il est toujours difficile de quitter la Sologne sans goûter à la célèbre tarte des sœurs Tatin de Lamotte-Beuvron ou aux sablés de Nançay.

Riche du point de vue touristique, la Sologne se décline sur ses franges en Sologne viticole du côté de Contres. Singulière et particulière en tout, cette région se distingue aussi par le fait qu’elle est la seule région française dont les limites sont définies par un décret … impérial de Napoléon III, décret qui établit la liste des cent vingt-trois communes (sur trois départements) qui la constituent.

Plat pays tel qu’aurait peut-être pu le chanter Brel, la Sologne se prête aux randonnées pédestres, équestres ou cyclo-touristiques. Chacun y est toujours le bienvenu et ses habitants même s’ils sont clairsemés sauront vous faire découvrir et aimer cette région.

Un message, un commentaire ?

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Dernières brèves
21 juin Et si je m’organisais un peu...

Lundi = lecture, mercredi = photo, vendredi = brique... Vu mon indiscipline et mon allergie à l’organisation, c’est intenable ! Mais, sait-on (...)

12 juin Spip 3.1.6

Installation faite sur chacun des sites dont j’ai la charge : lorand.org, nouan-rando.org, codep41-ffct.org, FFCT-Centre-Val de (...)

27 mai Protocole https

Désormais le site lorand.org est sous https (avec Let’s Encrypt). Pas de panique pour les liens, il y a une redirection automatique des anciennes (...)

Archives