Généalogie des MaLiBeLe
Les ancêtres ont fait ce que nous sommes. Mieux les connaître, c'est donc mieux nous connaître.
La citation du jour
Bien des choses s'éclaireraient si nous connaissions notre propre généalogie.  (Gustave Flaubert )
La réflexion du jour
Il est toujours des idées qui volètent autour de moi comme un papillon. Pourquoi n'ai-je donc presque jamais de filet à la main ?
Activités
bénévole - geek - cycliste (cyclotouriste) - généalogiste - photographe - collectionneur - écrivain - enseignant - Diverses informations
Les mots clés
Le monde de l’astronomie * le monde des associations * le monde agricole * le monde du langage * le monde de l’école * Le monde des sciences et de la vie
Lorand

Site personnel de Roland Bouat. Pour les curieux : Lorand est un anagramme de Roland.

Papa

Mots clés : Alain & Josiane

dimanche 3 janvier 2010 , par Vanessa Bouat


Texte lu par Sébastien et Vanessa, les enfants d’Alain, pendant la cérémonie d’adieu en l’église de Saint-Michel-Loubéjou.

Dans une prochaine vie, papa, j’aimerai te reprendre comme père.

On a la chance d’avoir ce papa si extraordinaire.

Aimant et généreux, fort et dévoué. Un papa qui était gentil avec notre maman. Un papa qui aimait rire et s’amuser, privilégiant notre bonheur au sien même si notre bonheur était simple : être ensemble. Etre ensemble tous les 4, et maintenaqt tous les 6, à Broche ou à Teyssieu.

A Broche, où tu as grandi et où tu aimais venir te ressourcer les dimanches.

A Teyssieu où tu aimais venir les samedis donner un coup de main aux garçons.

Ces lieux, non loin de ta maison faisaient ton bonheur et le bonheur de maman.

On a la chance d’avoir notre papa comme exemple.

Tu aimais rendre service à tous ceux qui te le demandaient et tu savais répondre à toutes nos questions.

Tu étais un papa tantôt maçon (y-a-t-il plus bel ouvrage que notre maison construite avec tes mains ?), tu étais tantôt bricoleur, tantôt mécanicien, tantôt agriculteur et puis tu étais : routier.

Même si la vie t’avait parfois contraint à exercer d’autres métiers, tu étais revenu à ta première passion : les camions. Quelle fierté, papa de te voir conduire ces gros engins ! Tu nous épatez tellement !

Alors bien sûr aujourd’hui, notre peine est grande car on perd notre papa, cette personne à qui l’on pouvait demander n’importe quoi. Alors aujourd’hui, on te demande une dernière chose : repose-toi en paix, veille sur nous de là où tu es comme on veille sur notre maman chérie.

On t’aime notre petit papa.


Un message, un commentaire ?

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?