Généalogie des MaLiBeLe
Les ancêtres ont fait ce que nous sommes. Mieux les connaître, c'est donc mieux nous connaître.
La citation du jour
...apprendre n'est pas seulement "augmenter" mais également "transformer" son savoir : ... apprendre va de pair avec désapprendre.  (Hans F. Van Aalst)
La réflexion du jour
La douleur n'est que l'alerte que transmet le corps qui souffre. Mais pourquoi ne peut-il pas nous dire ce que nous devrions faire ou ne pas faire ?
Activités
bénévole - geek - cycliste (cyclotouriste) - généalogiste - photographe - collectionneur - écrivain - enseignant - autres (divers)
Les mots clés
dispo129 * dispo150 * dispo226 * dispo333 * dispo334 * dispo414
Lorand

Site personnel de Roland Bouat. Pour les curieux : Lorand est un anagramme de Roland.

Jean Jaglin : Mais qui est donc Jean JAGLIN ?

Mots clés : généalogiste , challengeAZ

vendredi 11 novembre 2022 , par Roland


#généalogie #challengeAZ2022 La question devrait d’ailleurs plutôt être : "Pourquoi enregistrer une telle fiche dans un arbre alors qu’il semble que je n’ai quasiment aucune information sur cette personne ?"

Une épine peut en cacher une autre

Bon, je connais son nom et son prénom, je sais qu’il serait mort avant 1754 et qu’il a été marié à Anne RENARD. C’est donc parce qu’il a été l’époux d’une ancêtre des MaLiBeLe que j’ai créé sa fiche. Alors, n’y a-t-il pas moyen d’en savoir un peu plus sur lui ? Et par conséquences d’acquérir de nouvelles informations sur Anne.

Une recherche sur geneanet.org avec ces nom et prénom en Loir-et-Cher ne donnent rien même si "43 résultats" sont affichés (aucun ne correspond).

Aucune source n’est notée dans mon logiciel de généalogie (webtrees). Par contre, j’ai deux arbres en ligne indiqués dans les sources concernant Anne Renard.

  • la première source consultée m’affiche bien Jean JACQUELIN dit JAGLIN mais ce serait l’époux de Marie CAHIER, la belle-fille de Anne RENARD ( Consulter la fiche individuelle ). Est-ce un homonyme ou ai-je fait une erreur de saisie il y a bien longtemps ?
  • La deuxième source consultée ne m’affiche rien avec Jean JAGLIN. Dans cet arbre, j’y trouve Jean JACQUELIN, dans un lieu voisin mais au siècle précédent. Ce ne peut donc être lui. Parmi les descendants affichés, pas de Jean (étonnant avec ce prénom généralement plutôt très répandu).

La seule piste qui me reste est donc celle de Marie CAHIER ( Consulter la fiche individuelle ). Elle aussi est une ancêtre des MaLiBeLe. La consultation de sa fiche ne m’apporte pas de solution mais me lance dans une autre énigme généalogique : "Est-il possible que Marie soit née 18 ans avant le mariage de ses parents ?". Donc, il me faut d’abord résoudre cette autre épine généalogique...

Il n’y a plus d’épine qui en cache une autre (dans ce cas)

La résolution de la deuxième énigme apporte une information qui est peut-être importante. Dans un arbre en ligne, on peut lire : "la mère de Marie CAHIER se nommerait Marie JOHAN ou JAGLIN." Cet arbre ne me fournit aucune information utile (que je ne connaisse pas encore). Pour Marie JOHAN ou JAGLIN, il n’est indiqué que mariée avec Jean CAHIER et décédée avant 1775.

A partir de la fiche de Anne RENARD, je possède un autre arbre en ligne comme source possible mais je n’ai pas ajouté cette source à la fiche de Jean JAGLIN. Je ne me souviens pas du motif de cette décision ou c’est un oubli qui peut me poser problème. Vérifions donc en recherchant Jean JAGLIN dans cet arbre. Tiens donc, il en existe un mais il est déclaré marié avec... Marie JAHAN ( Consulter la fiche individuelle ) !

Tout s’embrouille. Il est temps de reprendre... une feuille de papier ! Et, tout de suite, me saute la présence des mêmes personnes mais pas aux mêmes générations et aussi l’existence de deux Jean CAHIER : Jean CAHIER 1702-1739/ ( Consulter la fiche individuelle ) et Jean CAHIER /1739-/1775 ( Consulter la fiche individuelle ). D’après mes données, Jean "Jaglin" JACQUELIN serait décédé avant 1754 et Marie JAHAN aurait épousé Jean CAHIER en 1754.

En repérant en vert tout ce qui est identique et en rouge ce qui est différent, il est ainsi visible que la seule vraie différence est celle de l’épouse de Jean "Jaglin" JACQUELIN. La question devient donc maintenant, est-ce Marie JAHAN comme l’indique Pascal ou est-ce Anne RENARD comme je l’ai enregistré. L’un des deux a fait une erreur et je pense que... c’est moi.

Chercher la preuve

Après avoir bien avancé (j’ai des informations supplémentaires et j’ai une piste), il reste encore une enquête à mener (c’est la même qui continue mais il s’agit bien d’une nouvelle quête).

Si j’en crois Nicolas et la fiche individuelle qu’il a réalisée sur le couple, Jean JAGLIN JACQUELIN se serait marié le 8 février 1740 à Neuville-sur-Brenne. L’acte de mariage ne s’avère pas trop difficile à trouver. En voulant passer sur la fiche de Jean JAGLIN depuis celle de Marie JAHAN, je suis surpris de ne pas voir afficher Jean "Jaglin" JACQUELIN mais de lire Jean JAGLIN. Qu’est-ce que c’est que ça ? La réponse est vite évidente : il y a deux fiches différentes ! La réponse à la question initiale est enfin là : c’est l’un des deux mais ce n’est pas le mari de Anne RENARD. Il faut donc supprimer le lien ainsi créé et fusionner alors les deux fiches Jean "Jaglin" ou Jean JAGLIN.

Terminer par le feuilletage du registre et pouvoir ainsi rajouter un enfant au couple et un frère à l’épouse est un complément appréciable qui compense la frustration créée par cette ce qui est sans doute une simple erreur de saisie de ma part. Autre "récompense" : la fiche de Jean JAGLIN est nettement moins "vide" qu’elle ne l’était.

Le moins qu’on puisse dire, c’est que j’ai tourné autour du pot simplement parce qu’il y avait deux fiches différentes pour une même personne mais aussi une grossière erreur de saisie.


Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.