Le tourisme à vélo
D'abord du tourisme à vélo mais aussi du vélo au quotidien comme un art de vivre.
La citation du jour
La vie est pleine de joies et de peines entremêlées inextricablement.  (Cédric Villani)
La réflexion du jour
On peut presque tout lancer : un caillou, une tomate, un ballon, une chanson, un spectacle, un logiciel, un satellite, l'eau du bain Mais on ne peut que s'élancer sans jamais se lancer soi-même. Á la rigueur on dit qu'on se lance dans la vie mais ce sont toujours d'autres qui l'ont fait pour nous.
Activités
bénévole - geek - cycliste (cyclotouriste) - généalogiste - photographe - collectionneur - écrivain - enseignant - Diverses informations
Les mots clés
RSNCT * Codep41 * Coreg-CentreVdL * Nouan-Rando * Techno-vélo * cyclotourisme * Itinéraires * Vélo-infos * Cyclo-réflexion * la FFCT * Semaine fédérale * Semaine jeunes * En randonnée * Cyclo-récits * Séjours à vélo * vélo-histoire * École cyclo * SRAV * Éducation Routière à Vélo
Lorand

Site personnel de Roland Bouat. Pour les curieux : Lorand est un anagramme de Roland.

A vélo pendant la semaine n°11 du 13 au 19 mars 2023

Mots clés : cycliste (cyclotouriste) , Cyclo-récits

lundi 20 mars 2023 , par Roland


Lundi 13 mars 2023

Apprendre aussi la patience dans la zone d’attente (le "garage" !).

Pas de pluie ce matin mais l’espace d’évolution pour la séance SRAV SRAV Savoir Rouler A Vélo (opération inter-ministérielle) du jour n’est pas repéré. Et le parking est mouillé : ça n’est pas facile de tracer à la craie ! J’essaie à la bombe blanche "’spéciale traçage provisoire" qui s’efface normalement avec la pluie et qui ne tient que deux mois au maximum. C’est au moins ce qui est écrit sur l’étiquette mais je ne m’en suis jamais servi. Autre interrogation : que vais-je pouvoir tracer (quelle longueur ?) avec une seule bombe ?

Toujours compliqué quand les informations à prendre augmentent en nombre...

Les CE2 CE2 Cours élémentaire 2ème année (3ème année d’école élémentaire) de l’école arrive. Aujourd’hui ce sera donc "apprendre à rouler avec les autres". Et, parmi les autres, il y en a deux qui savent à peine faire de vélo. Ils partiront donc en premier (valorisation de leurs efforts parce que chaque enfant veut toujours être le premier). On découvre les trois circuits fléchés [1] avec des couleurs différentes puis on utilise les deux derniers en même temps. L’objectif est de créer des situations problèmes dans les carrefours afin de montrer l’utilité du code de la route et plus particulièrement des priorités. De plus, on va très vite ajouter le "clignotant" que trop d’automobilistes considèrent comme facultatif. Bien sûr, à vélo, il s’agit du bras et tout devient plus compliqué parce que certains ne maîtrisent pas la conduite du vélo d’une main ! Déjà que le freinage, ce n’est pas tout à fait ça !

Cet après-midi, je pars à VTT VTT Vélo Tout Terrain . Il faut dire que hier, j’accompagnais un autre vététiste sur une randonnée sur une randonnée à sa portée mais un peu trop courte à mon gout. D’habitude, le dimanche matin, je fais de quarante à cinquante kilomètres. Face à l’expérience trop neuve du vététiste, nous n’avons fait que trente-trois kilomètres. Je pars donc me défouler sur la monotrace la plus longue : celle de l’étang du Marat. Je m’attends à trouver des branches tombées et sans doute un ou deux arbres pourris. Sur ce point, je suis servi comme un maître. Il y a même un bouleau pas vraiment mais d’une taille déjà conséquente qui s’avère pas déplaçable et pas supprimable sans outil adapté. Donc, je porte mon vélo pour franchir l’obstacle.
Un nouvel itinéraire passe dans une dépression qui parfois se transforme en étang. Mais le trace retenu s’avère passer dans la zone la plus basse puisque c’est la seule qui est rempli d’eau ! Il faut donc déplacer le tracé vers la zone un peu plus haute. Ne pas oublier qu’en Sologne, "plus haut" et "plus bas" sont des notions toutes relatives ici : de l’ordre de quelques... centimètres !
Vers la zone des bosses, j’explore un peu pour voir s’il est possible d’allonger quelque peu cette zone. Évidemment, c’est oui mais le travail s’avère quelque peu important. On verra ça plus tard.
Et puis, la menace météo s’avère exacte : "possibilité de giboulée". Je n’ai jamais vraiment su distinguer les giboulées des averses (si ce n’est que la première, c’est plutôt en mars et la deuxième plutôt en avril. A moins que ne soit le contraire...). "J’ai pris l’eau" donc cette année. Je suis trempé jusqu’à la peau (comme ma peau reste plutôt imperméable, ce n’est pas "jusqu’au os" quoiqu’en dise une expression bien connue).
Je rentre. Mouillé. Mais heureux. Contraste étonnant. "Un cycliste mouillé est-il nécessairement un cycliste heureux ?" Ce n’est probablement pas digne d’un sujet de philosophie mais côté psychologie, la question reste légitime... pour tous les passionnés de vélo.

Mardi 14 mars 2023

Journée "Savoir Rouler A Vélo" avec les élèves de CM1 CM1 cours moyen 1èere année (4ème année d’école élémentaire) puis de CM2 CM2 cours moyen 2ème année (5ème année d’école élémentaire) de Nouan-le-Fuzelier mais activité compromise en raison du très mauvais temps (pluie et vent fort). Avec les enseignantes, la décision a été prise de faire des animations en classe à partir des épreuves théoriques des concours d’éducation routière. Succès certain auprès des jeunes puisque, aux dire des maîtresses, ils en redemandent.

Mercredi 15 mars 2023

Sortie à vélo avec un temps superbe : il ne fait pas froid, pas de vent, pas de pluie, même le soleil réchauffe quelque peu. Je pars sur la monotrace de Vieux Château et je suis surpris par mon vélo qui me procure de bonnes sensations avant de comprendre que j’ai pris mon vélo habituel alors que... la jante est cassée ! Je termine malgré tout cette petite monotrace en nettoyant quelque peu et rentre. Avec toute la pluie qui est tombée, je suis bien obligé de nettoyer mon vélo ! Surtout que je vais l’emmener à la réparation . Mais... mais... mais... je n’ai pas pris rendez-vous !
Après le coup de téléphone, je repars avec le mulet vers la monotrace des Livrys quelque peu inquiet parce qu’il y a longtemps (plus de quinze jours : il faut donc toujours relativiser) que je ne l’ai pas vérifiée. Évidemment, de nombreux arbres morts (ou branches) sont tombées avec les récents vents très forts. Un peu de travail mais pas trop difficile globalement.

Jeudi 16 mars 2023

Ce matin, je travaille sur les épreuves du concours d’éducation routière. Les épreuves théoriques sont terminées. Il ne reste plus qu’à finaliser le parcours de pilotage et de faire l’inventaire du matériel nécessaire.

Le dessous d’un arbre (seulement visible quand le vent déracine l’arbre...)

Sortie à vélo utilitaire cet après-midi : il s’agit d’aller déposer des chèques à la banque dans la commune voisine et de profiter du déplacement pour faire une course à la Poste. Elle m’accompagne sur le chemin qui mène aux Hauts-Noirs mais fera demi-tour pour rentrer seule. Elle reprend le vélo et ne va probablement pas tarder maintenant à rouler comme avant.

Ancienne borne kilométrique au bord du canal

Les berges du canal ont été nettoyées des gros arbres qui s’étaient abattus en travers. L’eau est presque revenue à son niveau normal. Par contre, les sangliers n’ont pas abandonnés et continuent leur labour qui semble de plus en plus méthodique : en fait, c’est parce qu’ils repassent plusieurs fois pour fouiller le sol que nous avons cette impression. La terre doit être riche et les vers de terre (entre autres bestioles) doivent pulluler.

Plaque de l’écluse de Tracy
Plaque de l’écluse de Montfranc
Maison éclusière de Montfranc
Les bâtiments de la ferme derrière le château de Montfranc

Vendredi 17 mars 2023

Cette après-midi, ce sont les dernières séances avec les deux classes de CM2 CM2 cours moyen 2ème année (5ème année d’école élémentaire) de Lamotte-Beuvron. La dernière fois, nous n’avons pas pu travailler avec les panneaux à cause de la force du vent. Donc, c’est pour aujourd’hui.Le parcours a été tracé dans l’espace derrière la cantine entre le gymnase et la maison des associations. Des panneaux ont été disposés pour permettre de sortir du labyrinthe en suivant les panneaux. En même temps, les écoliers sont invités à mettre en œuvre tout ce qu’ils ont déjà appris.

Nous n’oublions pas de faire les photos souvenirs. Pour l’occasion, nous avons amené une flamme aux couleurs du club avec les logos de ceux qui nous aident : la FFCT FFCT Fédération Française de Cyclotourisme /FFvélo FFVélo marque de la Fédération Française de Cyclo Tourisme (FFCT). , l’ANS et la mairie de Nouan-le-Fuzelier.

Samedi 18 mars 2023

Pour la séance hebdomadaire de Nouan-Rando-Jeunes (NRJ pour les intimes), c’est Christophe qui vient m’aider comme à l’accoutumé cette année mais aussi Micheline qui reprend ses activités après sa très longue interruption suite à sa chute à vélo. Au départ nous avons l’heureuse surprise de découvrir deux nouvelles : Charline et Maëlyne qui viennent participer aux activités. Charline a fait quelques séances avec le club il y a quelques années mais n’avait pas continué. Quant à Maëlyne, elle avait essayé une fois mais n’était pas parvenu à assumer aussi ses activités de gymnaste. Son choix s’était reporté sur cette activité qu’elle est obligé d’abandonner en raison d’un problème à la cheville.

Sur la levée de l’étang de Vallas.

Normalement, aujourd’hui, c’était une séance balade qui sera raccourcie un tout petit peu pour ne pas écœurer nos "nouvelles" avec un parcours trop long.
A l’arrivée, elles ont envie de recommencer. Bonne évaluation donc. Une de leur copine n’a pas pu venir parce qu’elle visitait le collège dans lequel elle devrait aller l’an prochain. Nous devrions donc avoir une troisième "nouvelle" recrue. Pourvu que toutes les trois restent...

Ce parcours est baptisé "l’oiseau". Devinez donc pourquoi...

Dimanche 19 mars 2023

La bruine crachait toujours ses fines particules de pluie quand je suis sorti ce matin. J’ai tout de suite pensé que nous ne serions donc pas nombreux pour la rituelle randonnée vtt VTT Vélo Tout Terrain du matin. J’aurais dû parier. Mais avec qui ? Donc, je suis parti seul vers Brinon-sur-Sauldre, mon objectif du jour.
Pour rejoindre les chemins du côté de la Birlurette, j’ai donc pris la route de Chaon puis la petite route de la ferme des Genêts. J’ai bien fait attention de ne pas aller jusqu’à la route de Lamotte à Brinon même si je ne suis pas certain qu’un peu plus loin, en allant vers l’étang des Césars, je n’emprunte pas un bout de chemin privé. Il faudrait que je vérifie ça un jour...
Jusqu’aux Réaux, il n’y a que quelques courts passages un peu ennoyés. Ils ne sont difficiles à franchir que si les sangliers sont passés au restaurant par là : ils saccagent la table sans vergogne !
La traversée de Brinon se fait par les rues. Un contournement par l’est serait possible mais me rallongerait d’au moins douze kilomètres ! Je rejoins les bords du canal par une petit route qui part plein nord. Un panneau informe les éventuels candidats au passage qu’il ne vaudrait mieux pas emprunter les berges du canal bien trop instables. Tant pis : j’y vais. En fait, il faudrait plutôt afficher que les sangliers ont créé des accès à l’eau du canal ainsi que quelques souilles. Ils ont surtout utilisé la berge comme plat et y ont généreusement cherché les vers de terre !
Quelques passages s’avèrent très compliqués (surtout très physiques et donc fatigant en fait). De plus quelques arbres sont tombés en travers et n’ont pas encore été dégagés. Le premier n’est franchissable qu’en portant le vtt VTT Vélo Tout Terrain . J’hésite à en franchir un autre un peu plus loin. J’hésite et je renonce parce qu’il me faudrait passer trop près du canal et, étant seul, il ne faudait pas que je me retrouve dans l’eau ! Heureux choix car, de l’autre côté du tronc, les sangliers (encore eux !) ont saccagé la zone et y ont fait une énorme souille bien argileuse, bien humide et donc bien grasse.
A midi moins dix, je ne suis qu’à l’écluse des Bouffards ! C’est un peu de ma faute puisque je prends en photo toutes les maisons éclusières ainsi que les anciennes plaques (quand elles existent encore...). Je décide de ne pas suivre le canal jusqu’aux Jarriers comme je l’avais prévu et prend vers la route de Lamotte à Brinon pour parcourir plus rapidement la douzaine de kilomètres qui me restent. Le vent de face m’a quelque peu ralentit. A VTT VTT Vélo Tout Terrain , en forêt très souvent, on ne le sent pas beaucoup mais sur la route le vent d’ouest me freine.

Aujourd’hui, j’aurais donc fait quarante-deux kilomètres et j’ai sans doute perdu au moins un kilo. ! Mais ce n’est pas fini. Arrivé à la maison, elle m’annonce qu’elle reprend aussi ses balades du dimanche après-midi et me demande l’accompagner. Il y aura aussi Nadine et Christophe. On y va pour servir de joker, de mécanicien, de conseiller... D’accompagnateur quoi.
Elle nous a emmené dans une boucle de trente-deux kilomètres. Nous avons eu la chance de voir un sanglier de très près. Comme nous devions être sous le vent, il ne nous a pas détecté tout de suite. Plus loin, au bord d’un étang, nous avons découvert les traces du passage de castor : un arbre abattu et toute l’écorce rongé, une touffe de jeunes saules abattus... C’est récent puisque le bois n’a qu’à peine jauni et pas du tout noirci. Nous n’étions qu’à une centaine de mètres du Beuvron, proche d’un endroit où j’en ai déjà repéré il y a quelques temps. Comme pour presque tous les étangs en Sologne, une petite rivière traverse celui-ci et a permis au castor de revenir jusqu’ici. Cela fait beaucoup de traces de castor au cœur de la Sologne que je découvre depuis deux ou trois années.

Récapitulatif de la semaine

dateVTT VTT Vélo Tout Terrain (km)VTT VTT Vélo Tout Terrain (h)monotrace (km)route (km)route (h)bénévolat (h)
13/03 16 1,25 4 0 0 4
14/03 0 0 0 0 0 4
15/03 27 2,25 6 0 0 2
16/03 34 2 4 0 0 4
17/03 4 3 0 0 0 7
18/03 16 2 0 0 0 6
19/03 74 5.5 0 0 0 2
total sem.11 171km 16 h 14 km 0 km 0 h 29 h

Chronique quotidienne de la part de ma vie consacrée au vélo. Cette publication hebdomadaire (le lundi vers midi) est rédigée au jour le jour en réduisant autant que faire se peu, le délai entre la journée terminée et la rédaction de l’article (si possible le même jour...)


[1Le vent trop fort empêche l’utilisation des panneaux plastiques qui s’envolent à la moindre bourrasque. L’utilisation des panneaux routiers, ce sera donc pour une prochaine séance.


Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.