Généalogie des MaLiBeLe
Les ancêtres ont fait ce que nous sommes. Mieux les connaître, c'est donc mieux nous connaître.
La citation du jour
Ferdinand Foch : Parce qu'un homme sans mémoire est une homme sans vie, un peuple sans mémoire est un peuple sans avenir.
Activités
geek - cycliste - généalogiste - lecteur - collectionneur - citoyen - marcheur - scripteur - Photographe - instituteur - enseignant en sciences - enseignant formateur - journaliste local
Les mots clés
villes et villages * ARHFa * webtrees * _apprendre * _enquêter * ancêtre * vieux métiers * Histoire et histoires * _réfléchir * _faire * _raconter * Sources * gedcom * état civil * archives
Lorand

Site personnel de Roland Bouat. Pour les curieux : Lorand est un anagramme de Roland.

Histoire d’une (petite) recherche

Anecdotes généalogiques en Saône-et-Loire : Prem’s

Mots clés : généalogiste , _enquêter

dimanche 30 décembre 2018 , par Roland


Le décès de Claude PETIT demeurait introuvable. Enfin, pas tout à fait. Il était probablement décédé en Saône-et-Loire (très forte probabilité) et sans doute à SAINT-BOIL. Sur geneanet.org, personne ne proposait de date précise de décès bien qu’il figure dans une petite dizaine de liens vers des arbres généalogiques.

C’est lorsque un évènement est plus ou moins cerné qu’il faut alors mettre en œuvre une méthode de recherche systématique.

Puisqu’il était décédé avant 1840 (fait certain), la première recherche qui s’impose va s’orienter sur les tables décennales. Comme elles existent depuis 1793, il "suffit" de feuilleter toutes les tables de décès sur cette époque. L’expérience m’ayant amené à me méfier aussi bien d l’écriture des noms de famille que de celle des prénoms et ces prénoms étant quelquefois variables (pour ne pas dire fantaisistes), un tableau des personnes rencontrées s’impose. Comme d’habitude, il sera exclusivement réservé à un seul nom de famille : dans le cas présent, ce sera PETIT. Comme il est possible de rencontrer quelques collatéraux ou leurs descendants au passage, une colonne sera réservée aux prénoms. Les autres permettront de noter le lien (URL), le n° de la page (au cas où... mais le besoin n’existe que lorsqu’on a oublié de le noter justement), le nom tel qu’il est écrit (en raison de la variation de l’orthographe), le (ou les) prénom(s), le jour, le mois, l’année du décès, la commune (il est possible et même probable qu’avec le même nom de famille il faille chercher ailleurs), le département (au cas où). Il y sera ajouté une colonne pour les dates de l’époque révolutionnaire puisque les 13 premières années à explorer relèvent de cette période. Jour, mois et année sont dans des colonnes séparées parce que la plupart des tableurs ne savent pas lire les dates avant 1900 en tant que date.

Il s’avère très vite que le nom PETIT est très répandu à SAINT-BOIL mais il y a peu de Claude : trois pour être précis sur la période explorée (décès uniquement). Passons aux actes et, comme avec les tables décennales, il faut remonter le temps de 1840 vers 1793. Au passage, le tableau sera complété par les rencontres faites autour de ce nom de famille. Une colonne est ajoutée afin d’y noter les autres renseignements rencontrés et qui peuvent être utiles pour identifier le plus formellement possible.

Le premier Claude PETIT, décédé le 11/12/1840, n’a que 24 ans et il est mort à l’hôpital de CHALON. Tiens, c’est bizarre qu’il figure dans ce registre ! Il est trop jeune à son décès pour correspondre. Comme j’ai le nom du père de Claude PETIT rencontré, la vérification est vite faite : ce n’est pas celui-là.

Le deuxième est mort à l’âge de six mois en 1838. Aucune chance que ce soit lui avec la confirmation par le nom des parents.

Le troisième est mort à 54 ans en l’an X de la République. Ça pourrait coller mais comment être certain que c’est celui-là puisque ni les parents ni l’épouse ne sont cités ? La lecture complète affiche comme déclarant (témoin donc), un certain Jean BRENOT, charron et gendre du décédé. Mais c’est un ancêtre   des MaLiBeLe   ! Vérification faite, la fille de Claude PETIT qui se prénomme Claudine est bien l’épouse de Jean BRENOT, charron à SAINT-BOIL.

Il n’y a donc plus qu’à enregistrer ce décès dans ma base de données et à compléter la fiche individuelle (si elle a déjà été créée). Je serai le "prem’s" à l’avoir trouvé. Bon, il doit bien y avoir quelques sites qui répertorient cet acte mais, ce sera quand même moi qui lui aurait trouvé sa famille.

Claude PETIT est donc mort le 30 germinal de l’an X à 71 SAINT-BOIL où il était vigneron. Il a aussi été noté comme cultivateur. A son mariage avec Marie GAUTHERON, il était marguillier. Il était né à Saint-BOIL vers 1748. Voir sa fiche : lClaude PETIT (mais la mise en ligne sera faite plus tard : il va donc falloir être quelque peu patient).


L’étape suivante est la recherche de l’acte de naissance vers 1748 : ce sera donc plutôt un acte de baptême (BMS  ) qui devrait être trouvé sans trop de difficulté.

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?

Votre message

Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Brèves
11 janvier – Une personne = au moins une source

Comme aucune personne n’est "inventée" en généalogie, la découverte de son existence provient toujours d’une information. Cette information est une (...)

10 janvier – Validité des sources

niveau 1 = très fiable : état civil, BMS, actes notariés niveau 2 = à recouper : 2-1 : informations reçues par courriel 2-2 : web-sites (les relevés (...)

9 janvier – Source et web

Comme la plupart des informations généalogiques sont maintenant récupérées sur la toile Internet, le lien sera dorénavant affiché vers cette (...)

Site servant aussi de test à la mise en œuvre de certaines fonctionnalités (donc expérimental).