Lorand
Apprendre, comprendre et transmettre pour exister. (Descartes)
La citation du jour
Platon : La tyrannie ne surgit et ne s'instaure dans aucun autre régime politique que la démocratie : c'est de l'extrême liberté que sort la servitude la plus totale et la plus rude.
ACTIVITE
-  ?
- geek
- cyclotourisme
- généalogie
- lectures
- Collection
- bricolage
- citoyen
- marche
- Ecriture
- Photographie
Rubriques
Catégories
- ACTIVITE
- LOCALISATION
- Départements
- THEME
- ORGANISME
- PERSONNE & FAMILLE
- DOCUMENTATION
- EX-METIERS
- affichage
- Agenda_couleur
- Cyclotourisme
Mots-clés
Lorand

Site personnel de Roland Bouat. Pour les curieux : Lorand est un anagramme de Roland.

https://www.lorand.org

Accueil > Généalogie > Nouan-le-Fuzelier : à propos du recensement de 1841

Nouan-le-Fuzelier : à propos du recensement de 1841

Mots clés : Nouan-Le-Fuzelier, généalogie, Loir-et-Cher (41)

lundi 7 mai 2018, par Roland


"Drôle d’idée" penseront probablement quelques-uns. Sans doute. Mais, c’est comme ça, j’ai décidé d’indexer les recensements de ma commune. Le plus ancien auxquels j’accède est celui de 1841. Voici quelques notes prises pendant ce "dépouillement".

  • Nombre d’habitants : 1353
  • 668 habitants de sexe masculin et 684 de sexe féminin
  • 381 hommes ("garçons" affiche le recensement) seuls, 252 hommes mariés et 35 hommes veufs
  • 372 femmes ("filles" affiche le recensement) seules, 249 femmes mariées et 63 femmes veuves.
  • 641 habitants ont leur profession renseignée (quasiment jamais les femmes mariées presque toujours affublées de la mention "sa femme").

En 1841, le maire de Nouan-le-Fuzelier est Jacques Barthélémy DARBLAYE. Il a Louis Germain BONNET comme adjoint. Il existe un autre "personnage politique" : Edouard François BERGERON DANGUY qui habite Cerçay et qui est conseiller d’arrondissement.


Toutes les informations de cette page sont extraites du document dont la première page est reproduite ci-dessus : il s’agit le premier recensement de la population à Nouan-le-Fuzelier en 1841. => en ligne sur le site des Archives Départementales.

Au vu de l’écriture, il semble qu’il n’y ait eu qu’un seul scripteur même si, quelquefois, on peut en douter comme par exemple, à l’écriture du prénom Isabelle, prénom orthographié dans un cas Isabèle.

 Liste des lieux cités

Le regroupement de lieux-dits est celui du recensement. Il a probablement été réalisé en fonction des déplacements quotidiens de l’enquêteur (ou des enquêteurs).

  • 1 - le Bourg
  • 2 - Tracy, Pinas, Vauilly
  • 3 - Grand Burtin, Petit Burtin, Gouillon (ancien nom du lieu-dit Chalès)
  • 4 - Cerçay, la Bouchette, la Minotière
  • 5 - Mont-Evray
  • 6 - Mazères
  • 7 - la Rue, l’Aubrette, le Grand Marchais
  • 8 - Remarday
  • 9 - la Bourdinière
  • 10 - Moléon, Villiers
  • 11 - Coursimont, Baillon
  • 12 - les Livrys, Gibergin
  • 13 - Chansiau, le Clos Disset (maintenant écrit le Clos d’Issay)
  • 14 - les Loithieres
  • 15 - la Chaussée, le Tertre
  • 16 - la Lande, Brélat
  • 17 - le Puet, la Marinière (lieux dits disparus très proches du village de Nouan, vers le nord)
  • 18 - les Tuileries, la Gravette
  • 19 - le Maras, Maison Blanche, Cordy
  • 20 - les Héraudières, la Guide
  • 21 - la Noue, les Landes
  • 22 - Couston, Vécelles, Potin
  • 23 - Neulin, Vallas
  • 24 - le Mousseau, les Grimaldières


Reconstitution des lieux sur une carte toponymique au 1/25000è pour mieux les situer dans la commune.

 Liste des 20 professions les plus représentées

Il y avait 74 professions différentes pour 641 "professionnels". La très forte proportion de domestiques, 34%, s’explique par la présence de quelques grands domaines mais surtout le besoin de beaucoup de main d’œuvre à cette époque. Ces motifs justifient aussi les 146 journaliers (23% des professions citées).

Avec surprise, je note qu’il n’y a qu’un seul instituteur et aucune institutrice. Il n’y a pas davantage de nones à cette date (à moins qu’elles n’aient pas été recensées) alors qu’il y a eu une école religieuse jusqu’à l’année dernière (2017). Aucun curé non plus mais un desservant toutefois.


Des charbonniers au travail au XIXème (photo empruntée à la Gazette Locale sans mention de droit de copie)

  • 1 - domestique : 216 habitants (34%)
  • 2 - journalier : 146 habitants (23%) dont 35 journalières
  • 3 - cultivateur : 59 habitants
  • 4 - maçon : 17 habitants
  • 5 - charbonnier : 11 habitants
  • 6 - couturière : 10 habitants
  • 6 - lingère : 10 habitants
  • 8 - tisserand : 8 habitants
  • 8 - ouvrier : 9 habitants dont 1 ouvrière. Il semblerait logique d’ajouter 6 ouvriers sabotiers, 2 ouvriers tailleurs, 1 ouvrier charron, 1 ouvrier maçon, 1 ouvrier menuisier, 1 ouvrier tisserand, 1 ouvrière en couture (cela ferait donc un total de 22 ouvriers).
  • 10 - jardinier : 7 habitants surtout installés près des demeures bourgeoises (châteaux).
  • 10 - cabaretier : 7 habitants auxquels il est nécessaire d’ajouter 2 cabaretières et aussi 4 aubergistes. Cela fait 13 lieux que nous appellerions de nos jours des bars-restaurants.
  • 12 - charpentier : 6 habitants
  • 12 - ouvrier sabotier  : 6 habitants (cf sabotier)
  • 12 - postillon : 6 habitants. Le nombre de porches toujours visibles sur la rue principale témoigne aussi de la position privilégiée que Nouan occupé en tant que relais de postes autrefois (au temps des chevaux).
  • 12 - terrassier : 6 habitants
  • 16 - maréchal (maréchal ferrant) : 5 habitants à relier directement aux 6 postillons ci-dessus très certainement pour la même raison. On pourrait aussi citer dans la même veine les 4 bourreliers.
  • 16 - sabotier : 5 habitants auxquels il faut ajouter les 6 ouvriers sabotiers déjà cités ci-dessus. Ce qui ferait 11 habitants exerçant cette profession et la mettant ainsi à la 5ème place.
  • 16 - tuilier : 5 habitants. Sans surprise puisqu’il semble qu’il y ait eu au moins cinq tuileries (ou briqueteries) à Nouan autrefois : Moléon, Mont-Arlet, Mont-Evray et les Deux Tuileries (lieu-dit maintenant appelé la Tuilerie ou les Tuileries). Ne sont appelés tuiliers que les responsables de fabrication (comme on dirait de nos jours). Les autres employés étant considérés soit comme ouvriers soit comme journaliers (donc employés à la tâche).
  • 16 - charron : 5 habitants (cf postillon, chartier, maréchal et bourrelier)

Des métiers n’existent plus de nos jours : 3 fendeurs, 2 scieurs de long, 2 voituriers, 1 billardier, 1 cardeur, 1 chartier (charretier), 1 cordier, 1 lavandière, 1 sonneur, 1 taupier. En voici une rapide description pour les lecteurs qui ne les connaîtraient pas.

  • fendeur : son travail consistait à fabriquer des planches pour la fabrication des récipients en bois (les boisseaux).
  • scieur de long : son travail consistait à débiter des troncs d’arbre dans le sens de la longueur
  • voiturier : il se chargeait du transport des marchandises (on disait aussi le roulier)
  • billardier : c’est un fabricant de billard (étonnant quand on sait que le billard français n’a été inventé qu’en... 1850 ! Le billard existait déjà toutefois).
  • cardeur : son travail consistait surtout à démêler les fibres textiles de la laine des moutons la plupart du temps.
  • chartier (charretier) : il conduisait les chevaux capables de tracter de lourdes charges.
  • cordier : c’est un fabricant de cordes et de cordages
  • lavandière : son activité principale était de laver le linge à la main avec des cendres (quelquefois de l’eau chaude) souvent dans un cours d’eau en utilisant un battoir (une "pelle à linge") et une planche.
  • sonneur : il avait la charge de sonner les cloches qui rythmaient la vie de tous (pour ceux qui l’auraient oublier, les horloges étaient encore peu répandues à l’époque).
  • taupier : c’est un chasseur de... taupes !

A noter aussi 3 "métiers" qui relèvent de nos jours d’une autre logique : maire, adjoint et conseiller d’arrondissement.

 Liste des 20 prénoms les plus portés

238 prénoms (sans doute moins si on ne prend plus en compte les quelques variations orthographiques qui semblent plutôt dues au hasard ou à la lassitude du scripteur) permettent de nommer les 1351 habitants.

Les statistiques sur la fréquence des prénoms mettent, sans grosse surprise, le prénom Marie en tête (76 femmes ou filles portent ce prénom).
Plus surprenant est la deuxième place occupée par le prénom Silvain (ainsi écrit dans le recensement). Le prénom Silvine (ainsi écrit) a 49 porteuses et occupe la 7ème place. François et Françoise semblent aussi très "à la mode" à cette époque avec 60 porteurs et 58 porteuses (3ème et 4ème place).

Quelques prénoms sont étonnants :

  • Claris (qui deviendra très vite Clarisse dès le recensement de 1846) n’est peut-être dû qu’à l’orthographe du rédacteur de ce recensement comme Orthense (Hortense) ou Emelie (Emeline ?), Esthèle (sans doute Estelle ? ou Esther ?)
  • Des prénoms sont maintenant abandonnés : Emerance (5), Athanase (2), Annonciade (1), Clair (2), Docité (1), Hursénie (1), Hursine (1), Léonide (1), Zéphirine (1)...
  • Des prénoms semblent venir tout droit du calendrier des saints ou de lieux voisins : Sulpice (comme Saint-Sulpice, commune du 41), Viatre (comme Saint-Viâtre (commune voisine de Nouan), Vrain (comme Saint-Vrain (commune du 41), Hilaire (comme Saint-Hilaire (commune du 41), Roch (comme Saint-Roch), Annonciade...
  • Un seul prénom composé cité : Marie Anne (32 porteuses)
  • 1 - Marie  : 76 porteuses
  • 2 - Silvain (ainsi écrit) : 67 porteurs
  • 3 - François  : 60 porteurs
  • 4 - Françoise  : 59 porteuses
  • 5 - Pierre  : 57 porteurs
  • 6 - Louis  : 54 porteurs
  • 7 - Silvine (ainsi écrit) : 49 porteuses
  • 8 - Marie Anne : 32 porteuses
  • 9 - Jean  : 28 porteurs
  • 10 - Angélique  : 27 porteuses
  • 11 - Étienne  : 26 porteurs
  • 11 - Rosalie  : 26 porteuses
  • 13 - Madelaine (ainsi écrit) : 24 porteuses
  • 14 - Auguste  : 23 porteurs
  • 15 - Julie  : 22 porteuses
  • 16 - Marguerite  : 21 porteuses
  • 17 - Adélaïde  : 20 porteuses
  • 17 - Catherine  : 20 porteuses
  • 19 - Charles  : 19 porteurs
  • 19 - Joséphine  : 19 porteuses

 Les 20 noms de famille les plus portés

Ce sont à l’époque des patronymes puisqu’ils sont transmis par le père. Ils sont au nombre de 458. Cela représente seulement 3 porteurs en moyenne par nom de famille.

De nombreux noms de famille sont toujours portés à Nouan. Quelques-uns sont devenus plus ou moins célèbres grâce à un de leurs descendants ou un plus ou moins lointain cousinage. Citons Chapron (6 porteurs) dont une rue porte le nom en l’honneur d’un carossier célèbre pour son travail sur la Citroën DS de De Gaule (entre autres voitires), Desanges dont un porteur toujours propriétaire en Sologne est très connu dans le monde de la coiffure...

  • 1 - CHAPARD* : 30 porteurs
  • 2 - FIGERE* : 21 porteurs
  • 3 - CHARBONNIER* : 18 porteurs
  • 3 - CHESNAY* : 18 porteurs
  • 3 - THIEBARD : 18 porteurs
  • 6 - IMBAULT* : 16 porteurs
  • 7 - FLEURY* : 15 porteurs
  • 7 - METRAU* : 15 porteurs
  • 9 - LASNIER* : 14 porteurs
  • 9 - MICHOUX* : 14 porteurs
  • 11 - BOUSSAC : 13 porteurs
  • 11 - DUBOIS* : 13 porteurs
  • 11 - MAUDUIT* : 13 porteurs
  • 14 - AUBIGNY* : 12 porteurs
  • 14 - HOURY* : 12 porteurs
  • 16 - BEUZON : 11 porteurs
  • 16 - CHESNEAU* : 11 porteurs
  • 16 - LELIEVRE* : 11 porteurs
  • 16 - LEROY* : 11 porteurs
  • 16 - MAROIS : 11 porteurs
  • 16 - PAQUET* : 11 porteurs
  • 16 - ROBIN* : 11 porteurs

(*) => Des porteurs de ce nom existent toujours soit à Nouan-le-Fuzelier soit dans les communes voisines (les 4 noms restant n’ont pas été trouvés mais peut-être existent-ils toujours eux aussi).


Carte de Cassini pour Nouan-le-Fuzelier


Voir en ligne : La liste des habitants de Nouan-le-Fuzelier en 1841

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?

Votre message

Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Dernières brèves
14 août Quand deux généalogistes se rencontrent...

Bonjour , vieille branche.
Entre nous, pas de complexes, seulement quelques implexes.
Mais, quand même, faisons attention à nos actes.
Rencontré (...)

4 juillet Le libre est davantage sécuritaire !

Entendu aujourd’hui, sur France Info (radio) : "l’administration ... (?) choisit des logiciels libres parce qu’il y a davantage de sécurité et qu’on (...)

2 mars URL raccourcie

Pour simplifier la saisie des URL raccourcies avec tinyurl.com, lorsque la page est affiché dans le navigateur, copier le code ci-dessous dans la (...)

Généalogie
Site servant aussi de test à la mise en œuvre de certaines fonctionnalités (donc expérimental).