Lorand
Apprendre, comprendre et transmettre pour exister. (Descartes)
La citation du jour
Laszlo Szabo : Seuls nos doutes augmentent avec l'âge, et non pas nos certitudes.
ACTIVITE
-  ?
- geek
- cyclotourisme
- généalogie
- lectures
- Collection
- bricolage
- citoyen
- marche
- Ecriture
- Photographie
Rubriques
Catégories
- ACTIVITE
- LOCALISATION
- Départements
- THEME
- ORGANISME
- PERSONNE & FAMILLE
- DOCUMENTATION
- EX-METIERS
- affichage
- Agenda_couleur
- Cyclotourisme
Mots-clés
Lorand

Site personnel de Roland Bouat. Pour les curieux : Lorand est un anagramme de Roland.

https://www.lorand.org

Accueil > Généalogie > Généa-techniques > Mais où est-il décédé ?

Mais où est-il décédé ?

Mots clés : généalogie, Géné-enquête

lundi 5 mars 2018, par Roland


En vérifiant plus systématiquement que d’habitude, je découvre que je n’ai ni la date exacte ni le lieu de décès de cet ancêtre   des MaLiBeLe  . En voyage à sa recherche.

 Le constat

Depuis quelques temps, je renseigne une feuille de calcul par quartier des MaLiBeLe  . aujourd’hui, je découvre un oubli ou un raté ou un manque ou une négligence ou ...

Pierre MONNOT est donc né le 8 novembre 1779 à 71-Rancy, s’est marié le 1er décembre 1801 toujours à 71-Rancy et est décédé après 1846 quelque part sans doute en Saône-et-Loire.

Son épouse Marie COULON est décédée le 24/08/1825 à 71-Simandre. Voici ce que je sais sur Pierre tel que me l’affiche mon logiciel de recherches généalogiques (webtrees).

Je sais aussi que ce nom de famille est très répandu en Saône-et-Loire. Comme le prénom est très usuel lui aussi, je risque fort de rencontrer des homonymies. Il va falloir être circonspect.

 L’environnement connu

Commençons par consulter les évènements familiaux proches de son décès.


Les évènements familiaux situent Pierre du côté de 71-Simandre et de 71-Huilly-sur-Seille. C’est toujours dans la même région que 71-Rancy. La famille n’a jamais beaucoup bougé jusqu’à la fin du siècle dernier.

 Première recherche avec Geneanet et les arbres en ligne

Une vérification sur geneanet.org s’impose : si d’autres généanautes ont déjà fait cette recherche, autant utilisé leurs résultats pour gagner du temps et valider leurs découvertes éventuelles.

Une recherche avec les critères suivants donnent les résultats affichés plus bas.

Nom : MONNOT
Prénom(s) : Pierre
Nom du conjoint : COULON
Lieu : Saône-et-Loire, France

Une petite visite à ces six web-arbres s’impose. Malheureusement, les données sont quasiment identiques. Et surtout, toujours pas d’information sur le décès.


La liste des sources déjà consultées m’affiche après BMS   et état civil, un web-arbre supplémentaire. Si la recherche geneanet ne l’a pas affichée, c’est que le nom de l’épouse y est inconnu.

Il est donc nécessaire d’effectuer une recherche plus systématique dans l’état civil. Habitant à plus de trois cents kilomètres des lieux cités, la mise à disposition en ligne des actes de l’état civil est un gain de temps appréciable (sans prendre en compte la diminution des frais inévitables).

 Deuxième recherche dans l’état civil en ligne de 71-Simandre

Quand on ne connaît ni la date précise ni le lieu exact, il est nécessaire de commencer par le plus probable. Ensuite, l’utilisation de la technique de l’escargot prend beaucoup de temps mais apportera probablement la réponse si elle n’a pas été trouvée avant.

Le début se situe avec évidence à 71-Simandre (il sera toujours temps de passer ensuite à 71-Huilly-sur-Seille). La consultation des tables décennales en prêtant une attention particulière aux noms de famille MONNOT et COULON est une affaire de patience. Pour ne pas interrompre la recherche au cas d’une rencontre fortuite avec des informations concernant d’autres ancêtres (ne pas oublier que toute la branche est issue d cette région très limitée), les informations qui pourraient être utiles pour cette recherche (ou pour d’autres à effectuer plus tard) seront consignées dans le tableau récapitulatif concernant le lieu.

Comme aucune recherche n’a encore été effectuée sur cette commune, le tableau est vide pour l’instant. Il faut donc commencer par entrer les données connues afin de gagner du temps par la suite mais il n’y en a que très peu concernant cette époque (après 1846) et ce type d’évènement (les décès). Deux seulement ! Passons à l’état civil en commençant par les tables décennales de 71-Simandre à partir de 1943.

Dès la première table (1843-1952), le décès de Pierre MONOT le 08/02/1849 est affiché. Le nom de famille est affiché avec un seul N mais cela fait partie des variations d’écriture de ce nom que j’enregistre systématiquement dans une note partagée (norme gedcom) que j’associe avec tous les porteurs de ce nom.

La consultation de l’acte apporte quelques éléments qui permettent d’écarter ce décès : si le prénom du père est le même, la mère est différente et surtout, son âge le donne beaucoup plus jeune. Il s’agit donc d’un homonyme. Il n’y a plus qu’à reprendre les tables décennales. Au passage, le nom de famille est écrit avec deux N dans l’acte de décès : c’est donc en recopiant la table que le nom a perdu un N.

Toutes les tables décennales des décès à 71-Simandre de 1843 à 1902 sont passées en revue et aucun autre décès aux mêmes nom et prénom n’est signalé. Vu que celui que je recherche est né en 1779, il n’est certainement pas mort à 71-Simandre.

Echec !

 Troisième recherche dans les tables décennales de 71-Huilly-sur-Seille.

Depuis cette époque, les ancêtres des Malibele   sur cette branche sont presque tous de Huilly (90% des ancêtres de ce quartier sont décédés à 71-Huilly !). A noter que la commune s’appelle maintenant Huilly-sur-Seille.

Grosse différence avec Simandre : le tableau est ici déjà bien rempli (677 lignes dont 283 issues des recherches déjà effectuées. Un seul Pierre MONNOT mais né en 1859 figure dans la liste depuis les données MaLiBeLe   (ce sont ses parents qui sont des ancêtres des MaLiBeLe  ). Ma plus grosse difficulté va être de me pas laisser mon attention se détourner à la rencontre de noms connus (il y en a beaucoup sur cette commune). Décision à respecter impérativement : seules les lignes affichant le nom de famille MONNOT sont à examiner. Ne surtout pas se laisser distraire.

Les premiers décès avec ce nom de famille n’apparaissent à 71-Huilly qu’après 1863. Aucun Pierre MONNOT sur les listes. Où vais-je chercher maintenant ?

Echec !

 Quatrième recherche dans les tables décennales de 71-Ormes

Pourquoi Ormes ? Parce que dans cette commune, très proche de Simandre, un des descendants de Pierre a vécu. Sait-on jamais...

C’est une petite commune encore peu explorée côté état civil pour les recherches généalogiques des MaLiBeLe  . Le tableau récapitulatif est là aussi vierge et démarre avec une seule donnée (type décès) issue des recherches généalogiques. Les feuilletages des tables de décès n’apporteront que deux évènements concernant des porteurs du nom de famille MONNOT et aucun Pïerre MONNOT n’y figure. Mais où est-il décédé ?

Echec !

 Cinquième recherche : technique de l’escargot ou passage par les recensements

Puisqu’ils existent dans la période de recherche (rappel :après 1846), faut-il partir tout de suite vers les recensements ? La technique de l’escargot pourrait-elle porter tout de suite ses fruits à partir des seules tables décennales ? Une autre manière de chercher doit-elle être envisagée ? Dilemme.

Une idée surgit tout à coup : et si Pierre était revenu vivre à 71-Rancy après le décès de son épouse ?

Mais, rien.

Echec !

 Sixième recherche : recensements de Simandre

 Recensement 1846

Passons donc aux recensements en commençant par celui de 1846 à Simandre. Dès la page 6 (sur 34), la famille apparaît :

  • MONNOT Pierre /1779/-1846/
  • MONNOT Joseph /1821/-1846/, fils de Pierre
  • MONNOT Jean Marie /1816/-1846/, fils de Pierre
  • MONNOT Jeanne Marie /1841/-1846/, fille de Jean-Marie
  • MONNOT Jean Baptiste /1843/-1846/, fils de Jean Marie
  • MONNOT Marie Claudine /1844/-1846/, fille de Jean Marie
  • GRAVALON Jean /1806/-1846/
  • MONNOT Claire /1806/-1846/
  • GRAVALON Claudine /1834/-1846/
  • GRAVALON Pierre /1836/-1846/
  • MONNOT Jean /1791/-1846/

La famille est importante. Pierre MONNOT est le chef de famille (patriarche de 67 ans). Bizarrement, Marguerite THIBAUD, l’épouse de Jean Marie MONNOT n’est pas présente mais ils ne se sont mariés qu’au 1er octobre 1846. Ce qui est très étonnant, c’est qu’au recensement de 1846 (théoriquement au 01/01/1846), Jean Marie aurait déjà 3 enfants ! Se pourrait-il qu’il soit veuf d’un premier mariage ? Cela expliquerait l’absence d’épouse sur le recensement de 1846... En affichant la fiche individuelle de Jean-Marie dans l’arbre des MaLiBeLe  , une grosse découverte : la première épouse est déjà enregistrée ! Elle s’appelle Marie POITOUX. Elle est décédée le 24 août 1845 à Simandre. Les enfants de ce couple sont cités ici et étaient restés invisibles jusqu’ici.

Deux autres informations m’intéressent aussi tout particulièrement : Pierre a un fils et une fille dont je ne connaissais pas l’existence et qui se prénomment Joseph et Claire. Ils sont tous deux mariés et ont tous deux des enfants. Ce sont donc deux nouvelles pistes qui s’ouvrent. Peut-être...

Première chose à faire : entrer ces données dans l’arbre généalogique (logiciel webtrees) avant de poursuivre la lecture du prochain recensement, toujours à la recherche de ce qu’est devenu Pierre. Peut-être va-t-il falloir que je commence par trouver la première épouse supposée de Pierre...

 Recensement 1851

On retrouve la famille mais il n’y a plus de trace de Pierre MONNOT ! Comme la structure familiale n’a pas beaucoup bougé, on peut logiquement en déduire qu’il est décédé. La période de son décès se resserre : entre 1846 et 1851. Le lieu se précise : 71-Simandre. Pourtant la table décennale correspondante n’a rien donné : soit il y a un oubli soit, plus vraisemblable, la lecture des tables a raté un nom.

Une chose est bizarre : Claire semble être la fille de Jean-Marie et non plus de Pierre. Information à vérifier donc.

 Recensement 1841

La famille existe bien à cette date. Malheureusement le registre est très difficile à lire (écriture quasiment effacée). Toutes les personnes citées sont maintenant connues. Malheureusement, aucun problème n’est ainsi résolue.

 Septième recherche : l’acte de naissance de Claire MONNOT

Cet acte devrait déjà levé certaines ambiguïtés et en particulier celle sur les parents de Claire.

 Etat civil de Simandre

Pas de trace de la naissance de Claire MONNOT.

 Etat civil de Rancy

La famille de Pierre MONNOT (Pierre est supposé être le père de Claire) a vécu à Rancy.

Bingo ! L’acte de naissance permet de mettre à jour correctement les données. La recherche permet de lui trouver un frère et une sœur qui n’étaient pas répertoriés.

La saisie de ces informations confirmées va permettre de repartir sur des bases solides.

 Huitième recherche : les actes de décès de Simandre entre 1846 et 1851

On reprend les actes de décès de Simandre entre 1846 et 1851 pour vérification bien que j’ai déjà visité ces pages. Résultat : il y a bien un Pierre MONNOT décédé 2 février 1849 mais il est dit fils de Claude MONNOT (c’est correct) et de Catherine VINCENT (or les infos déjà enregistrées disent que sa mère s’appelle Jacqueline PLISSONNIER).

Son acte de baptême en 1779 confirme les informations connues. Se pourrait-il que son père se soit marié deux fois, tout comme lui ? Son épouse connue, Jacqueline PLISSONNIER, est décédée le 20 août 1825 à Simandre. Il aurait pu se remarier après 1825 (c’était très fréquent à l’époque).

Finalement, après une recherche un peu systématique et la comparaison de tous les éléments, il s’avère que c’est le bon ! Il ne me reste plus qu’à comprendre le pourquoi de l’apparition de ce nom, VINCENT, sur son acte de décès. Est-ce une erreur du rédacteur de l’acte ? A suivre.


Voir en ligne : La fiche en ligne de Pierre MONNOT

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?

Votre message

Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Dernières brèves
4 juillet Le libre est davantage sécuritaire !

Entendu aujourd’hui, sur France Info (radio) : "l’administration ... (?) choisit des logiciels libres parce qu’il y a davantage de sécurité et qu’on (...)

2 mars URL raccourcie

Pour simplifier la saisie des URL raccourcies avec tinyurl.com, lorsque la page est affiché dans le navigateur, copier le code ci-dessous dans la (...)

24 décembre 2017 Plugin Mastodon

Découvert par hasard, le plugin Mastodon a été installé. J’ai ajouté la timeline dans la colonne de droite (juste avant celle de Twitter amené à (...)

Généalogie
Site servant aussi de test à la mise en œuvre de certaines fonctionnalités (donc expérimental).