Généalogie des MaLiBeLe
Les ancêtres ont fait ce que nous sommes. Mieux les connaître, c'est donc mieux nous connaître.
La citation du jour
Le grand problème est celui de l'ambiguïté préalable entre l'erreur féconde et l'erreur fatale.  (Edgar Morin )
La réflexion du jour
Écrire c'est dire sans bruit et laisser aux autres la liberté d'entendre.
Activités
bénévole - geek - cycliste (cyclotouriste) - généalogiste - photographe - collectionneur - écrivain - enseignant - Diverses informations
Les mots clés
Le monde de l’astronomie * le monde des associations * le monde agricole * le monde du langage * le monde de l’école * Le monde des sciences et de la vie
Lorand

Site personnel de Roland Bouat. Pour les curieux : Lorand est un anagramme de Roland.

Une histoire de sorcière à Bétaille (46)

Mots clés : généalogiste , Lot (46)

jeudi 16 novembre 2017 , par Roland


Trouvé page 60 dans Des rapports de l’homme avec le démon , essai historique et philosophique, par Joseph Bizouard, tome 2, Paris 1863 - éditeurs : Gaume frères et J. Duprey, 4 rue Cassette

Jean Estrade, de Florenty, paroisse de Bétaille, meunier de Las Coudourlieras, paroisse de Vigenne [1], déclare que lors de la fauchaison dernière, son moulin était en très-bon état, ayant beaucoup d’eau et force blé à moudre, il y vint une femme dite Gache Noals, du village d’Aujac, avec deux autres femmes, apportant chacune un peu de blé pour le moudre et l’emporter, auxquelles il répondit qu’il ne pouvait si promptement, puisque d’autres attendaient depuis sept à huit jours. Elles s’en allèrent, paraissant fort mécontentes ; le meunier, accablé de sommeil, se retire en recommandant à sa femme de faire moudre pendant qu’il se reposera. A peine était-il sur son lit, que celle-ci l’appelle en lui disant que le moulin est arrêté. Il se lève, voit, examine. Tout est en bon état ; mais le moulin refusant toujours de tourner pendant sept semaines, il s’adressa à Jean Goste, propriétaire de ce moulin, qui fit venir la femme Gache. Celle-ci entre dans l’usine..., demande de l’eau bénite, se met à genoux sur la vanne et y reste un quart d’heure ; pendant ce temps, le moulin se débande, dit de Lancre, et commence à moudre avec plus de roideur qu’auparavant ; sans avoir fait autre chose, la Gache se retire après avoir reçu deux poignères de blé pour salaire.


[1Végenne (19)


Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.