Généalogie des MaLiBeLe
Les ancêtres ont fait ce que nous sommes. Mieux les connaître, c'est donc mieux nous connaître.
La citation du jour
Lautréamont : Les grandes pensées viennent de la raison.
Activités
geek - cycliste - généalogiste - Savoir - lecteur - collectionneur - Philosophe - citoyen - marcheur - scripteur - Photographe - instituteur - enseignant en sciences - enseignant formateur - journaliste local - bénévole
Les mots clés
villes et villages * challengeAZ * ARHFa * webtrees * ancêtre * vieux métiers * Histoire et histoires * ">1J1P * 1GM * geneatheme * PoilusVerdun * Gallica * généalogie * 1Ancetre * Sources * gedcom * état civil * archives
Lorand

Site personnel de Roland Bouat. Pour les curieux : Lorand est un anagramme de Roland.

Bon appétit !

Mots clés : généalogiste

vendredi 24 mars 2017 , par Roland


Dans un article [1] intitulé "Repas historiques, à table avec des valois", Elisabeth Latrémolière aborde le thème des repas au seizième siècle plutôt du côté des "grands" de l’époque du roi Henri III (mais elle n’est pas très précise sur ce point). Le repas royal a son protocole et ses règles imposées. Au travers des lignes, on découvre quelques éléments pouvant éclairer le repas des humbles, ces "invisibles" dont faisaient partie nos ancêtres.

Deux repas se répartissaient sur la journée : l’un en fin de matinée, le dîner, l’autre en fin d’après-midi, le souper.
Les ingrédients des plats marquent la place dans la société Ce qui est près du sol est réservé au bas de l’échelle sociale et, à l’opposé, les aristocrates mangent ce qui est dans le ciel. Salade, légumes et viandes de porc sont donc réservés au "petit peuple". C’est sous Heri II qu’apparaissent les légumes dans les repas.

Sur la table, il n’y a que l’assiette, rien d’autre. Le couvert est personnel. La fourchette est quasi inexistante ? Ce n’est qu’au XVIIIè que cet instrument considéré comme diabolique sera couramment utilisé. Il paraissait alors que la fourchette fait manger goulûment et contribue au péché de gourmandise. Gageons que les "invisibles" ne mangeaient, eux, qu’avec leurs doigts, tout simplement.


[1"Châteaux de la Loire un été au cœur de la vallée des rois", collection Châteaux et histoires de France, 2017, Editions 21

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?

Votre message

Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Brèves
30 janvier – Webtrees 1.7.12

La version 1.7.12 est sortie le 08/12/2018. Téléchargement : webtrees-1.7.12.zip https://github.com/…/re…/downlo... (31.2 Mb). La prochaine version (...)

11 janvier – Une personne = au moins une source

Comme aucune personne n’est "inventée" en généalogie, la découverte de son existence provient toujours d’une information. Cette information est une (...)

10 janvier – Validité des sources

niveau 1 = très fiable : état civil, BMS, actes notariés niveau 2 = à recouper : 2-1 : informations reçues par courriel 2-2 : web-sites (les relevés (...)

Site servant aussi de test à la mise en œuvre de certaines fonctionnalités (donc expérimental).