Généalogie des MaLiBeLe
Lire c'est partir un peu et aider les rêves beaucoup. Ecrire c'est dire et raconter pour mieux comprendre.
La citation du jour
Le grand problème est celui de l'ambiguïté préalable entre l'erreur féconde et l'erreur fatale.  (Edgar Morin )
La réflexion du jour
Ne pas parler l'anglais est maintenant un handicap social confirmé.
Activités
bénévole - geek - cycliste (cyclotouriste) - généalogiste - photographe - collectionneur - écrivain - enseignant - Diverses informations
Lorand

Site personnel de Roland Bouat. Pour les curieux : Lorand est un anagramme de Roland.

Des légendes sans vérité ?

Archéologie et exploitation du sol ne font pas bon ménage.

Mots clés : 46-Broche , généalogiste

mardi 20 décembre 2016 , par Roland


Je me souviens de récits familiaux qui ressemblent bien souvent à des contes ou des légendes. Ce ne sont pas des affabulations même si la vérité est sans doute un peu éloignée : il y a toujours cette part de mystère liée autant à une intuition qu’à une déduction suite à une découverte.

Mes ancêtres et ma famille proche sont des paysans au vrai sens du terme, sans aucune connotation péjorative. Ils aiment ou ont aimé leur métier comme ils aiment le grand air du causse de Gramat, les terres rouges et arides des dolines (les cloups) des vallées sèches tout autant que les animaux qu’ils élèvent pour la viande [1]. Ils ont raconté (mes contemporains ont tendance à reprendre ces récits) à leur manière. En voici quelques exemples plutôt difficiles à vérifier.

  • "Là-haut, aux Châtaigniers, il y a un trésor. Quelquefois, en labourant, on accroche quelque chose qui n’est pas comme d’habitude et ce n’est donc pas un rocher. Il paraît que c’est une statue en or."
  • "A la Placelle, il y avait un homme qui arpentait les labours tout frais. Il m’a dit qu’il cherchait des fossiles de très grands animaux parce qu’ils auraient vécu ici il y a des milliers d’années."
  • "A Gniard au-dessus de Mansergues, « ils » ont trouvé des os humains en décapant le sol pour accéder aux rochers. Pour ne pas être embêtés, « ils » n’ont rien dit et ont tout fait disparaître."
  • "A la carrière, ils ont découvert une immense cavité. Ils l’ont sondé. [L’exploitant] d’aujourd’hui a même utilisé une caméra. Il y a beaucoup d’eau, très claire. Ils ne creusent plus de ce côté-là. Il ne faut pas en parler."
  • "A la carrière [encore], ils ont trouvé un squelette en décapant le sol. Pour ne pas être embêté, ils l’ont de nouveau enterré et n’ont rien dit."
  • "C’est bizarre, dans la terre des Châtaigniers, apparaît quelquefois avec certaines cultures, des marques pas habituelles. Il s’agit de trois grandes lignes vertes d’une cinquantaine de mètres de long à une dizaine de mètres de l’une de l’autre. Il y a un grand cercle presque parfait au début : il touche aux deux lignes extérieures." J’ai réussi à photographier ces lignes mystérieuses parce qu’elles existent donc réellement. En voici une photo prise d’un peu loin (150m).

Texte écrit dans mon agenda le 24 juillet 2016


[1Il n’y a là aucune contradiction malgré ce que certains, plus écologistes politiques qu’écologues scientifiques veulent nous faire accroire


Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?

Votre message

Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.