Généalogie des MaLiBeLe
Les ancêtres ont fait ce que nous sommes. Mieux les connaître, c'est donc mieux nous connaître.
La citation du jour
La tyrannie ne surgit et ne s'instaure dans aucun autre régime politique que la démocratie : c'est de l'extrême liberté que sort la servitude la plus totale et la plus rude.  (Platon )
La réflexion du jour
Le bon entraîneur n’est pas souvent celui qui fait. C’est plutôt celui qui sait comment faire et c’est surtout celui qui comprend comment l’autre fait.
Activités
geek - cycliste - généalogiste - collectionneur - citoyen - marcheur - scripteur - Photographe - instituteur - enseignant en sciences - formateur - journaliste local - bénévole
Les mots clés
Découvrir * généalogie * Un Ancetre * Raconter
Lorand

Site personnel de Roland Bouat. Pour les curieux : Lorand est un anagramme de Roland.

Dans l’un des plus beaux villages du Lot, la réouverture d’une carrière inquiète

Mots clés : généalogiste , Histoire et histoires , 46-Carennac

mercredi 14 juillet 2021 , par Roland


Cela fait deux ans que la carrière de la Pasquie n’est plus exploitée à Carennac. En 2018, l’entreprise a engagé sa demande de renouvellement et l’enquête publique est en cours. Une association s’y oppose.

L'entrée de cette carrière située à Carennac.

L’association Vivre ensemble à Carennac (AVEC) s’inquiète de la réouverture sur la commune de la carrière de La Pasquie. Elle fait circuler une pétition dans les commerces et sur internet, a adressé des courriers à la mairie, aux associations locales, aux communes voisines et a interpellé plusieurs élus.

En effet, l’entreprise Farges matériaux et carrières, à Argentat-sur-Dordogne, a déposé un dossier à l’instruction auprès de la préfecture du Lot pour exploiter de nouveau ce site pour lequel son autorisation a pris fin en 2018. Actuellement, l’enquête publique est ouverte et durera jusqu’au 3 août. La société souhaite extraire 12 500 tonnes de matériaux par an en moyenne, avec un seuil maximal fixé à 30 000 tonnes par an.
Pour les membres de l’association  : « Cette production sur le site serait donc multipliée par 6, pour passer de 5 000 tonnes extraites auparavant jusqu’à un maximum de 30 000 tonnes. C’est six fois plus de bruit, six fois plus de poussières, six fois plus d’explosions, six fois plus de camions traversant Carennac », déplorent-ils.

 Crainte des tirs, du bruit, de la circulation...

Avec les tirs de mine, les habitants les plus proches s’inquiètent aussi des risques pour leurs habitations, et au quotidien du vacarme des concasseurs, des chargements, des va-et-vient des camions, de l’état des routes, de leur fréquentation et de la dévaluation de leurs propriétés et de celle de leur village labellisé « Plus beaux Villages de France » et « Grands Sites d’Occitanie ».

À Carennac, on parle aussi de « la saturation de la RD20, qui dessert mairie, commerces, parkings visiteurs, habitations, gîtes touristiques et école… ».
Face à toutes ces inquiétudes, l’association AVEC qui souhaite défendre l’environnement et le cadre de vie, demande le retrait du projet.
L’exploitant qui sollicite cette réouverture d’activité sur le site apporte, lui, plusieurs précisions.

Association AVEC  : 06 03 92 38 67.

 L’entreprise détaille sa gestion du site

Xavier Farges est le gérant de la société Farges matériaux et carrières-Bâtiland, il explique avoir présenté son projet au maire de Carennac et à son conseil. « En effet, nous sollicitons cette réouverture de La Pasquie, que nous exploitions depuis 2008-2009 et jusqu’en 2018. Le dossier d’autorisation de renouvellement a été déposé en 2019 », précise le chef d’entreprise.

Sur la carrière, il assure qu’un seul tir par an sera nécessaire pour extraire 12500 tonnes. « La production se fera à la fin de l’hiver et au début du printemps, durant deux mois, pour permettre une évacuation d’une partie des matériaux hors saison d’été. Ce sera en moyenne 1 à 2 camions par jour ».

Le chef d’entreprise veut rassurer les habitants  : « Nous sommes une petite entreprise, carriers de longue date. Jamais nous n’avons eu de différends avec nos riverains. Qui plus est sur ce site, éloignés des habitations », justifie-t-il. Et de conclure  : « La Pasquie présente une filière rocheuse de grande qualité pour la pierre de taille à bâtir ».

L. Bertoni avec notre correspondant Daniel Verdier

Voir en ligne : Article paru dans la Dépêche du Midi du 13 juillet 2021


En complément, consulter Les carrières autorisées à Carennac en 2006 (article rédigé en 2006)


Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Brèves
30 janvier 2019 – Webtrees 1.7.12

La version 1.7.12 est sortie le 08/12/2018. Téléchargement : webtrees-1.7.12.zip https://github.com/…/re…/downlo... (31.2 Mb). La prochaine version (...)

11 janvier 2019 – Une personne = au moins une source

Comme aucune personne n’est "inventée" en généalogie, la découverte de son existence provient toujours d’une information. Cette information est une (...)

10 janvier 2019 – Validité des sources

niveau 1 = très fiable : état civil, BMS, actes notariés niveau 2 = à recouper : 2-1 : informations reçues par courriel 2-2 : web-sites (les relevés (...)