Lorand
Un petit site personnel tout simple pour essayer, partager et échanger.
La citation du jour
Lautréamont : Les grandes pensées viennent de la raison.
ACTIVITE
-  ?
- geek
- cyclotourisme
- généalogie
- lectures
- Collection
- bricolage
- citoyen
- marche
- Ecriture
- Photographie
- Orne (81)
Rubriques
Catégories
- ACTIVITE
- LOCALISATION
- Départements
- THEME
- ORGANISME
- PERSONNE & FAMILLE
- DOCUMENTATION
- EX-METIERS
Mots-clés
Lorand

Site personnel de Roland Bouat. Pour les curieux : Lorand est un anagramme de Roland.

https://www.lorand.org

Accueil > Généalogie MaLiBeLe > Challenge AZ > ChallengeAZ-2016 : Des trésors dans Gallica (4ème participation) > ChallengeAZ : mon troisième défi...

ChallengeAZ : mon troisième défi...

... et pas des moindres !

Mots clés : généalogie, #challengeAZ

vendredi 1er juillet 2016, par Roland


Participer au challengeAZ constitue en soi un défi. Mais y participer trois fois en même temps, comment est-ce possible ? Il s’agit en fait d’un concours de circonstances...

 Mon premier défi : Gallica

Depuis le premier, je participe au défi mis en place par Sophie Boudarel, généalogiste professionnelle, généablogueuse de talent et animatrice hors pair des publications sur la toile autour de la généalogie. Pour 2016, je pensais ne pas pouvoir participer en raison d’un calendrier prévisionnel très chargé en juin. J’ai donc rédigé mes articles en avril comme si le challenge se tenait ce mois-là, en programmant la publication automatique des articles pour juin aux bonnes dates [1]. Mon thème était la découverte et l’exploration de Gallica, la bibliothèque en ligne de la BNF, espace virtuel qui recèle tant de trésors !

Voir en ligne : ChallengeAZ-2016 : Des trésors dans Gallica (4ème participation)

 Mon deuxième défi : honneur aux poilus

Et puis, mon calendrier s’est brusquement éclairci. Privilège du retraité que je suis et incertitudes de la vie ont fait que, tout compte fait, du temps disponible s’ouvrait devant moi. C’est bien connu, les retraités ont bien moins de temps disponible que celui qu’ils prévoyaient alors qu’ils travaillaient encore et ils ne peuvent même plus se passer d’un agenda méticuleusement tenu à jour.

Je décidais donc de participer au challengeAZ pendant le mois de juin sans anticiper au-delà de ce que ferait n’importe quel généabloggueur participant au challenge. Comme j’indexais sur le site Mémoire des Hommes dans le cadre de l’opération un jour un poilu, j’ai décidé de rendre un nouvel hommage à ces "morts pour la France" comme je l’ai déjà fait à travers ceux de ma commune natale. J’ai choisi, dans ma liste de plus de trois mille fiches indexées, le premier poilu rencontré pour chaque lettre de l’alphabet à partir du classement alphabétique à condition que le poilu soit né dans le Lot, mon département natal. Deux exceptions à cette règle (K et Z) : n’ayant aucun poilu avec ces initiales, j’ai indexé spécialement des fiches de poilus morts pour la France et nés... en Guadeloupe [2] !

Voir en ligne : ChallengeAZ-2016 : 26 mini-biographies de poilus (4ème participation)

 Mon troisième défi : lire les articles publiés dans le challengeAZ en temps réel

L’unité de base du temps réel est ici la journée : nous ne sommes pas des robots !

Lire les articles des autres généabloggueurs participant au challenge est naturel et normal pour tous les participants. Mais, ils sont plus de quatre-vingts [3] ! Donc quatre-vingts articles à lire chaque jour, quatre-vingts articles à rechercher... Quatre-vingts fois cinq minutes par article, cela fait aussi presque quatre heures de lecture quotidienne. Projet quasi difficile à tenir compte tenu que j’ai d’autres activités [4]. Heureusement, certains articles sont courts (voire très courts) mais quelques-uns sont longs, très longs. Mais tous sont passionnants, qu’ils abordent la généalogie par les jeux ou par les biographies d’ancêtres ou de personnages célèbres qui les ont côtoyés, qu’ils nous apportent des informations historiques, géographiques ou même scientifiques, qu’ils aident les débutants à se lancer, les plus aguerris à mieux définir leurs actes (leurs actions) ou les autres en leur apportant techniques, trucs et astuces pour améliorer leur efficacité.

J’ai donc décidé de lister dans une page de mon site toutes mes lectures. Autant pour suivre mon activité dans ce domaine que pour rendre hommage à ceux qui me donnent tant de bonheur à les lire. Mais, dès le premier jour, la liste est très longue. Je décide donc de faire une page par jour comme un répertoire qui va tout de suite s’avérer plus proche du dictionnaire ou même de l’encyclopédie. Afin de me constituer un aide-mémoire, j’ajoute une citation extraite du site. Cela me servira pour rechercher plus rapidement un article déjà lu ou pour titiller ma curiosité ou pour noter une expression particulière ou une formule peut-être utile plus tard. Plus rarement, je remplace par une remarque personnelle. Au final, il s’avèrera que cela me permettra de justifier aussi de la lecture effective de chacun des articles.

Et le troisième défi s’est ainsi mis en route tout seul "à l’insu de moi-même" ! Jour après jour, j’ai lu, beaucoup lu. Heureusement, les généablogueurs sont gentils, le rythme ralentit un tout petit peu au fil du mois, des articles sont plus courts, des pages sont publiées en retard et... peu de lecteurs suivent ma pérégrination au travers du challengeAZ. Quand je dis gentils, ce n’est pas le dernier jour ou certains ont enfin démarré, d’autres ont rattrapé leur retard...

Voir en ligne : ChallengeAZ-2016 : Tous les articles sur tous les blogs

 Mais comment suivre toutes ces publications ?

Pour lire toutes les pages, il y a bien sûr le flipboard et le tableau d’inscription. Mais ils ont un inconvénient de taille : ils ne peuvent pas être annotés ! (Possible pour le tableau mais je n’ai pas envie de me faire traiter de "gougnafier" par l’un des deux animatrices en chef !). Je réalise donc mon propre tableau très inspiré du tableau collectif mais aussi très personnalisé. J’y ajoute une macro pour automatiser l’écriture des liens, quelques formules pour faire les calculs en temps réel et... je lis. Je lis beaucoup, dès que j’ai un moment de libre. L’arrivée des petits-enfants me complique la tâche mais le soir, heureusement, ils dorment (malgré le décalage horaire...)

 Récupérer les titres d’articles et leurs url

Attention, c’est le paragraphe où je joue le méchant ou, au moins, le pas gentil.

Les URL

URL : Uniform Resource Locator et en fançais, localisateur uniforme de ressource. Définition possible : format de nommage pour les ressources sur la toile Internet.

Coup de gueule (tête de ligne volontairement provocatrice mais pas du tout convaincue) : Il y a les sites qui les protègent ou les cachent et il y a Twitter et Facebook qui les remplacent (même si le résultat final est la même URL). Pour établir une liste, ce n’est pas toujours facile... surtout si l’utilisation du bouton gauche de la souris est interdit ou si tout copier-coller est banni. A croire que certains ne souhaitent pas qu’on fasse référence à leurs productions. Qu’est-ce que j’ai perdu comme temps de lecture à essayer de récupérer une URL (ou pire, une simple citation sur le site...!)

Bon, ça n’a em...bêté que moi. Et chacun est libre de gérer son site comme il l’entend. Le lecteur de passage n’a pas de problème comme le mien. C’est donc la faute au challengeAZ. Na.

Les titres

Il y a aussi ceux qui mettent plusieurs mots en même temps. Solution : le titre les prend tous mais je ne base mon rangement que sur le premier cité.

Il y a les astucieux qui utilisent un déterminant pour coller à l’abécédaire (le, la les, des... et puis Y en très grande quantité).

Il y a les inconscients qui mettent un titre sans rapport avec le contenu. Heureusement que dans la plupart des cas, ils expliquent leur pirouette...

Il y a ceux qui font deux articles avec la même lettre. Et je fais comment moi, dans mon tableau, avec une case par jour et par participant ? Ah, ces auteurs...

Il y a ceux qui mettent la lettre n’importe où dans le mot... Bon, ça, c’est de ma faute (je n’aurais pas dû commencer). Maintenant, même Sophie Boudarel se permet de donner ce conseil, "cette astuce" écrit-elle, pour les lettres difficiles.

Et il y a ceux qui n’utilisent pas du tout la lettre ! Si, si, ça existe. Souvent même. Une pirouette, une autre... Et je te justifie à l’arrache un lien... Bon, je les ai mis avec ceux cités au paragraphe précédent à la fin de mes listes : ils sont punis. Et toc !

 Vers une typologie des pages publiées...

Dans les lignes ci-dessous, aucun lien vers des sites en ligne (les informations données permettent toutefois de les retrouver facilement en feuilletant les listes d’articles publiés dans le cadre du challengeAZ 2016.

Intérêts

Moins intéressants ou inintéressants ? Aucun article n’est réellement inintéressant. C’est un critère de tri qui ne peut être que subjectif et sujet à caution : chacun n’a pas les mêmes intérêts, les mêmes envies, les mêmes besoins, la même vision...

Mais, certains d’entre eux sont quand même loin des préoccupations ou des intérêts du lecteur que je suis. Beaucoup de biographies font partie de ce type d’articles. Pourtant, au détour d’une ligne ou d’un paragraphe, surgit souvent une information intéressante, une réflexion passionnante ou une remarque judicieuse. Donc, les lire malgré tout.

D’autres ont comme sujet, un thème qui ne me touche pas en ce moment ou dont, je n’ai pas une grande utilité (pour l’instant, restons prudent). Comme exemple, je citerai ici, j’espère qu’il ne m’en voudra pas, les pages du site "mes racines en Vénétie". Il faut dire à ma décharge, qu’à ce jour, les ancêtres des MaLiBeLe n’ont aucun lien avec l’Italie. Par contre, j’ai bien aimé cette idée de réaliser une liste sur un thème précis des sites qui pourraient être utiles... Un autre généablogueur l’a d’ailleurs accompagné dans un style un peu différent.

Frustrant

Frustrant à des titres divers...

  • frustrant parce que le titre m’avait laissé supposer un autre contenu,
  • frustrant parce que j’ai envie d’en savoir davantage, encore plus devrais-je écrire,
  • frustrant parce qu’il y a des feuilletons et que je n’aime pas ça, attendre le lendemain pour avoir la suite,
  • frustrant parce que je manque de temps pour tout lire,
  • frustrant parce que j’ai envie de poser des questions et que les systèmes anti-spam sont trop longs à contourner,
  • frustrant parce que je ne connais pas l’auteur/e et que j’aimerais bien le/la rencontrer...
Divertissant

Bien sûr, il y a les jeux : les mots entre-croisés (baptisés ici mots croisés probablement en référence au sens premier du terme [5]), les devinettes, rébus, charades, intrus... et autres quiz.

Mais il y a aussi l’humour qui transparaît souvent au détour d’une phrase, d’un paragraphe... ou humour involontaire.

Et puis, il y a Fabien... Dommage qu’il se soit arrêté au C, j’aimais beaucoup (j’adorais même) cet exercice de style.

cultivés

Alors là, chapeau ! Soit l’auteur/e est une "grosse tête", soit c’est un/e passionné/e, soit le temps passé en recherche de documentation est colossal.

Par ailleurs, j’ai adoré relire les Rougon/Maquart à l’ombre de la généalogie... ou re-découvrir Georges Brassens, l’ami de tous, à travers la loupe généalogique.

Et pour ceux qui souhaiteraient constituer leur bibliothèque de romans liés à la généalogie, il suffit de commencer par la liste de L’arbre de nos ancêtres. De quoi passer les vacances les yeux rivés sur les pages en place de l’écran du challengeAZ.

Quant à la découverte du langage tourangeau... Je vais sans doute revenir maintenant que j’ai une branche qui part vers la touraine.

Instructif

On apprend de tout sur tout presque tout le temps dans le challenge AZ : du vieux vocabulaire tourangeau aux expressions plus ou moins anciennes, des traditions d’autrefois aux vocabulaire des geeks, du fonctionnement d’un service d’archives aux activités d’un "professeur de généalogie", comment chercher mais aussi comment trouver...

Je n’en savais pas grand chose mais avec "Le blog d’une généalogiste", l’histoire de la guerre de 1870 devient palpable. Il faut dire que c’est l’idée fixe n°1 de l’auteure.

hommages

Hommage à Grand-Mère, hommage aux poilus, hommage à un personnage illustre... mais aussi hommage à nos ancêtres : sans eux, il n’y aurait pas eu tous ces textes, tout ce travail, toutes ces recherches. Pas seulement parce que nous ne serions pas là mais aussi parce qu’ils nous permettent de... participer au challengeAZ. Hommage personnel à tous les rédacteurs amateurs ou professionnels qui nous font partager avec bonheur leur passion pour la généalogie, pour la petite histoire, pour nos ancêtres plus ou moins invisibles.

Référence

Les biographies d’ancêtres sont des références bien sûr mais ce sont plutôt d’autres articles auxquels je pense : ceux que nous gardons dans un coin de notre mémoire pour revenir plus tard y piocher l’information qui va bien.

Mais aussi les techniques généalogiques ou les outils et conseils pour gérer un blog ou un site Internet.

Historiques ou géographiques

Description de lieux (pas seulement les villages) et récits d"évènements (guerre de 1870 par exemple) permettent de mieux situer les ancêtres. L’ancien enseignant que je suis a presque reconnu ce qui pourrait facilement passer pour des cours d’histoire ou de géographie... (la généalogie, ça aide à faire passer et surtout ça justifie ces apprentissages indispensables).

Et ne parlons pas de la foison d’articles sur les poilus en cette période du centenaire : je ne les ai pas dénombrés mais, entre ceux qui ont pris ce thème et ceux qui l’ont plus ou moins souvent abordé, il doit y avoir quasiment de quoi faire un livre.

Formation

Formation des généalogistes bien sûr. Avec les services d’archives présents cette année sur la toile mais aussi de nombreuses pages qui expliquent ou explicitent les techniques de recherches ou listent des sites possibles de recherche.

Mais aussi les témoignages de ceux qui cherchent et de leur cheminement parfaitement illustré par la Gazette à qui un autre challenger trouve une piste grâce à un traiteur qui louait des appartements. Alambiquée la généalogie ? Mais non, affaire de patience et de longueur de temps.

J’ai failli oublier cet évènement de dernière minute : un nouveau généabloggueur va sans doute se lancer (au moins un...). Déjà...

 En conclusion...

Il en faut une ?

Plus de 2000 articles lus [6] pendant le mois de juin sans vraiment ralentir mes autre activités : il faut vraiment être plus qu’un peu fou pour participer au challenge AZ ! Et, comme l’a écrit un participant, on en bave mais on y revient quand même... Je ne suis pas "frappé", je ne suis pas "dingue"... je suis frappadingue !

A l’année prochaine ? En attendant, il faut que je ré-apprenne à vivre sans le challengeAZ... Au boulot.


[1Petite cerise sur le gâteau, j’ai toujours fixé la publication à 10 heures (du matin) et quelques minutes. Les minutes correspondant au numéro du jour... (petite fioriture comme la touche finale d’une oeuvre d’art même si je n’ai absolument pas réalisé une quelconque oeuvre.

[2Pourquoi la Guadeloupe ? Parce que c’est là que vivent les MaLiBeLe, mes petits enfants.

[385 pour être exact en ce 1er jullet

[4Je pratique aussi le cyclotourisme qui me prend au moins autant de temps que la généalogie ! Et le mois de juin est très riche en évènements dans ce monde-là. Je suis aussi animateur en éducation routière à vélo et le mois de juin est celui où je suis le plus sollicité par les écoles...

[5Ça existe ça ? Une histoire du jeu "les mots croisés" serait une bonne lecture complémentaire.

[62084 exactement dans mes listes en ce 1er juillet moins les 52 miens, cela fait 2031.

Messages

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Dernières brèves
21 juin Et si je m’organisais un peu...

Lundi = lecture, mercredi = photo, vendredi = brique... Vu mon indiscipline et mon allergie à l’organisation, c’est intenable ! Mais, sait-on (...)

12 juin Spip 3.1.6

Installation faite sur chacun des sites dont j’ai la charge : lorand.org, nouan-rando.org, codep41-ffct.org, FFCT-Centre-Val de (...)

27 mai Protocole https

Désormais le site lorand.org est sous https (avec Let’s Encrypt). Pas de panique pour les liens, il y a une redirection automatique des anciennes (...)

Généalogie MaLiBeLe