Généalogie des MaLiBeLe
Lire c'est partir un peu et aider les rêves beaucoup. Ecrire c'est dire et raconter pour mieux comprendre.
La citation du jour
La morale est l'épine dorsale des imbéciles.  (Francis Picabia )
La réflexion du jour
Inconsciement, nos souvenirs des événements passés sont affectés par notre subjectivité. La réalité dont nous nous souvenons n'est donc pratiquement jamais la réalité objective.
Activités
geek - cycliste - généalogiste - collectionneur - citoyen - marcheur - scripteur - Photographe - instituteur - enseignant en sciences - formateur - journaliste local - bénévole
Lorand

Site personnel de Roland Bouat. Pour les curieux : Lorand est un anagramme de Roland.

Suis-je athée ou agnostique ?

Mots clés : Roland , scripteur

dimanche 18 janvier 2015 , par Roland


Je crois en la science. Je crois en l’Homme (l’être humain). Je crois en l’auto-gestion. Je crois en la liberté et la fraternité. Une partie de moi a été construite par la religion chrétienne catholique. Donc, je ne suis pas non-croyant.

Je pense que, pour beaucoup, Dieu est une réponse personnelle en l’absence de compréhension. Parfois, ils vont jusqu’à penser que des scientifiques ont des réponses et mettent donc ces derniers à la place de Dieu. Donc je ne suis pas athée.

Je sais que Dieu fait partie de ces entités inexplicables pour l’instant. Existe-t-il ? N’existe-t-il pas ? Aucun élément, aucune information, aucun raisonnement ne permet de répondre à ces deux questions. Donc, je suis probablement agnostique.

Comme le mathématicien Laplace, “je n’ai pas besoin de l’hypothèse de l’existence de Dieu pour tenter de comprendre.†. Peut-être suis-je apathéiste ?

La preuve est, pour moi, l’élément principal de mes prises de position. Je n’affirme pas dès qu’un doute existe. Ma devise est : “Le doute est ma seule certitude†. Donc, je suis un sceptique.

Je n’ai jamais affirmé et je n’affirmerai jamais qu’il pourrait exister un être suprême, un grand architecte de l’univers, un être transcendant qui pourrait tout expliquer. Je ne suis donc pas déiste.

Je ne pense pas qu’il sera possible, un jour, de savoir si Dieu existe ou non. Je suis plutôt du côté des ADP (Agnosticisme Définitif de Principe) et j’ose affirmer, comme eux : “Il est impossible de savoir si un ou des Dieux existent, que cette question soit abordée de manière scientifique ou non. La vérité à ce sujet est en dehors des lois scientifiques, rationnelles, physiques et matérielles qui régissent cet univers présent et toutes les « prétendues » preuves avancées par l’Homme sont insuffisantes. L’existence de Dieu ne peut donc être démontrée. â€

Je suis donc et avant tout libre. Libre de croire ou de ne pas croire. Je ne crois pas en la volonté divine mais je crois à l’avenir construit dans le passé sur les forges du présent. Je ne suis pas “anti-théiste†(je ne sais pas si ce mot existe et ce n’est pas du tout un synonyme de athée) et je déteste le prosélytisme. Je tente toujours d’être objectif mais, c’est vrai, je considère que les arguments religieux n’en sont pas, qu’ils sont non fondés et qu’il ne faudrait jamais en tenir compte. Je suis avant tout un laïque et je suis prêt à admettre qu’il m’arrive d’être un peu anti-clérical. Peut-être est-ce parce que toutes les théories de la cosmogonie, si elles constituent presque toujours de belles histoires à raconter ne devraient jamais être présentées seules afin de ne pas créer une certitude chez les humains sur l’origine du monde. Sur ce dernier point, l’origine du monde, je sais qu’on ne sait toujours pas et que, même si une théorie prévaut de temps à autre sur une autre, aucune preuve scientifique n’existe en ce domaine.

Je suis Charlie ! (celui du 11 janvier 2015)


Brèves
15 février 2016 – Théorème vivant de Cédric Villany

J’ai beaucoup aimé ce livre même si je suis très loin d’avoir les compétences nécessaires ne serait-ce que pour comprendre l’utilité du théorème. Mais (...)

1er juin 2012 – Connaissance et information

« La connaissance s’acquiert par l’expérience, tout le reste n’est que de l’information. » (Albert Einstein)

2 mai 2012 – Expliquer et comprendre

Ce n’est pas ce que j’ai voulu expliquer qui est important mais ce que les autres ont compris.