Lorand
Apprendre, comprendre et transmettre pour exister. (Descartes)
La citation du jour
La maladie est un enfermement qui rend le patient prisonnier de sa survie.
ACTIVITES
- geek
- cyclotourisme
- généalogie
- lectures
- Collection
- citoyen
- marche
- Ecriture
- Photographie
Rubriques
Catégories
- Remue-méninges
- THEME
- PERSONNES
- VILLES ET VILLAGES
- Départements
- Généalogie
- STRUCTURES
- Cyclotourisme
- ACTIVITES
- DOCUMENTATION
- METIERS
Mots-clés
Lorand

Site personnel de Roland Bouat. Pour les curieux : Lorand est un anagramme de Roland.

https://www.lorand.org

Accueil > Archives > 2014 > Une énigme généalogique résolue.

Une énigme généalogique résolue.

Mots clés : enquête généalogique, généalogie

jeudi 10 avril 2014, par Roland


Mon ancêtre   Peyronne LACASSAIGNE me posait des problèmes parce que je ne parvenais pas à trouver son acte de baptême vers 1760. Par déduction mais sans aucune preuve, je supposais qu’elle était originaire d’une région très isolée et perdue sur le causse de Gramat, à la limite des communes de Miers, Montvalent, Floirac et Carennac. Donc les registres de quatre communes (mais de cinq paroisses puisque Carennac avait deux paroisses) à feuilleter. Et, bien que la lecture des actes manuscrits n’est jamais simple, j’ai tout passé en revue grâce à l’accès via Internet.

Carte des 4 communes et des lieux-dits de ma généalogie

Mais je n’ai pas trouvé jusqu’à aujourd’hui !

Pourquoi aujourd’hui ai-je repris mes recherches comme si je n’avais pas encore commencé pour cet acte ? Je ne saurai le dire mais bien m’en a pris. Quoique…

Et oui, j’ai trouvé dans le même registre, sur la même page deux baptêmes qui pourraient correspondre. Mais, …

  • les deux nouvelles-nées ne s’appellent pas Peyronne mais Pétronille. L’une est née le 24 juillet 1761 et l’autre le 25 août 1761.A peine un mois d’écart !
  • Leur marraine s’appelle Pétronille LACASSAIGNE dans les deux cas. C’est leur tante dans les deux cas. Est-ce la même ? Ouf, les parrains sont différents.
  • Leur père s’appelle Géraud LACASSAIGNE dans les deux cas. Mais ce n’est pas la même personne. Le premier est l’époux de Marie MAZARGUIL alors que le deuxième l’est de Margueritte SALVAT.
  • Le père est absent dans les deux cas. Sans doute en raison de l’été et des travaux agricoles.
  • Les témoins sont les mêmes dans les deux cas.

Comment trouver mon ancêtre   ? C’est l’une des deux puisque le prénom Pétronille, dans cette région, a été presque toujours remplacé par celui de Peyronne bien que très utilisé dans cette région au milieu du XVIIIème. (Tiens pourquoi ? J’aimerais bien savoir…)

Un tout petit détail va me mettre sur la bonne piste. L’une est née à Floirac (46) et l’autre à Candare, un petit hameau de Floirac tout près des limites avec les communes de Miers, de Montvalent et de Carennac, tout près du berceau de ma lignée agnatique  .

Deux nouveaux ancêtres donc : les parents de Pétronille “Peyronne” LACASSAIGNE : Géraud LACASSAIGNE et Margueritte SALVAT. Il ne reste plus qu’à démêler les liens de parenté.

La généalogie, ça n’est jamais simple… Sinon, ça se saurait !

Dernières brèves
9 novembre Qu’utiliser pour un site web (ou un blog) ?

Voici ceux que j’ai essayé... DokuWiki (wiki) Dotclear (blog) Drupal (portail) Joomla ! (portail) MediaWiki (wiki) PhpBB [en] (forum) Spip CMS avec (...)

14 août Quand deux généalogistes se rencontrent...

Bonjour , vieille branche.
Entre nous, pas de complexes, seulement quelques implexes.
Mais, quand même, faisons attention à nos actes.
Rencontré (...)

4 juillet Le libre est davantage sécuritaire !

Entendu aujourd’hui, sur France Info (radio) : "l’administration ... (?) choisit des logiciels libres parce qu’il y a davantage de sécurité et qu’on (...)

Archives
Site servant aussi de test à la mise en œuvre de certaines fonctionnalités (donc expérimental).