Généalogie des MaLiBeLe
Les ancêtres ont fait ce que nous sommes. Mieux les connaître, c'est donc mieux nous connaître.
La citation du jour
La sagesse est un mélange d'intuition, d'éthique,de faculté à faire des choix et de capacité à tirer des leçons de la vie.  (Vikas Swarup)
La réflexion du jour
Nul n’est censé ignorer la loi mais elle est devenue si complexe que chacun sait qu’à chaque instant, il est peut-être en train d’enfreindre une loi.
Activités
geek - cycliste - généalogiste - collectionneur - citoyen - marcheur - scripteur - Photographe - instituteur - enseignant en sciences - formateur - journaliste local - bénévole
Les mots clés
villes et villages * challengeAZ * ARHFa * ancètre * vieux métiers * Histoire et histoires * ">1J1P * 1GM * geneatheme * PoilusVerdun * Gallica * généalogie * 1Ancetre * Sources * gedcom * état civil * archives
Lorand

Site personnel de Roland Bouat. Pour les curieux : Lorand est un anagramme de Roland.

Un hiver particulièrement froid

Mots clés : généalogiste , Lot (46)

samedi 1er mai 2021 , par Roland


Dans les Archives Départementales du Lot et plus particulièrement dans le registre paroissial de Saint-Cirq-Belarbre pour 1709 et 1710, on peut lire une description du très grand froid de janvier 1709.


Photo du site historia.fr (la photo n’est pas sur ce site.)


Voici ce qu’écrit le curé de Saint-Cirq-Belarbre dans le Lot dans son registre des baptêmes, mariages et sépultures. Saint-Cirq-Belarbre fait maintenant partie de la commune de Saint-Cirq-Souillaguet.

 Sources :

Saint-Cirq-Souillaguet 1693 1800 FRAD476_4E382 vue 6 & vue 7 / 287

 Transcription

La transcription tente de refléter l’orthographe de l’époque (peut-être n’est-ce que ce qui a été lu).

"Cette année 1709, il fit un si grand froid qui commança le soir des roys 6 janvier jour de dimanche, qui dura iusques au 22 de janvier, que tous les noyers et presque tous les chataigners se gelerent et devindrent secs, après quelques uns pousserent des tiges de la racine ou sur les corps.

Les bleds [1] se gelerent aussi dans les champs de sorte quil ne paroissoit au mois de mars qu’il y eut aucune herbe sur la terre ; il y en eut qui les labourerent pour y semer delorge ou du baillarge [2], on En fit grande quantité, ceux qui laisserent les terres y receuillirent du bled mais tres peu iusquesla que le qton [3] de fromt [4] se vendit cette année la, le mois de mars, iusques a cinq livres et meme Davantage, le seigle plus de quatre livres, le gros millet, quatre livres, lavoine une livre quinze sols le qton. Les legumages furent aussi tres chers de sorte que les maneuvres Et les gens de mestier ne trouvoient rien a gagner, personne ne faisant faire aucune raparation ny travailler. Ils furent tous reduits a la mendicité et meme beaucoup de paysans et laboureurs qui seroient morts de faim sans le secours des aumônes que firent les riches et aisés, les Eveques et seculiers qui sefforcerent tous unanimement de les assister par des charités grales [5] quils faisoient tous les jours tant dans les villes qu’a la campaignes. Tout le Limosin descendit dans ce pays et meme lauvergne e plusieurs autres provinces, qui incomoderent les pauvres de ce pays. On trouvoit dans les pigeonniers les pigeons morts de froid, les courbeaux y entroint pour s’en garantir, on trouvoit les uns et les autres morts, les courbeaux mangeoint les pigeons et les autres oyseaux qui se laissoient facilemt prendre, etant saisi de froid et mourant et mourant de faim, on prennoit les perdrix à la course avec la main et meme les lievres qui faisont des creux sous la neige pour sy cacher, ils etoint devenus si maigres acause quils ne trouvoint rien à manger, quils n’avoint que la peau, et les os et les oyseaux entroint dans les maisons familleremt et venoint manger les miettes qu’on balaioit sur les portes des maisons.

Il tomba une si grande quantité de neige la nuit du neuf de janvier qui fut dabord si gelee que dans la trace que le monde faisoit Dans les rues et dans les chemins, elle craquetoit en marchant sous les pieds.

Le onzieme dudt mois, qui étoit le vendredy d’apres les roys, le temps sobscurcit et pendant tout le jour il tomba de la neige et toute la nuit avec un vent de bise si fort quil la jetta dans les greniers par les toits entre les tuilles en sigrande quantité quelle y étoit demy aune d’hauteur [6], Le vent avoit comblé les chemins de neige de telle sorte quon ny pouvoit passer, et pour aller a la ville ou aux villages il falloit passer par les champs et pour aller aleglise, il fallut avec une pele faire une trace, on avoit peine meme de passer par les chemins a cheval sur tout dans les lieux Elevés.

Il falloi porter pendant ce temps la des grandes precautions pour dire messe, car le vin étoit Dabord glacé dans le calice il falloit mettre des rechauts sur lautel pour le chauffer afin de consommer les especes. quand on seveilloit la nuit ou le matin on trouvoit au linceul [7] devant la bouche un glacon a ca use que lhaleine le glaçoit ; on avoit peine de Se chauffer danslelit quoy quon se couvrit extraordinairement, et les vieux mettoint des tuilles chauds aux pieds pour les Echauffer.

Il arriva quelques matins avant que ce froid cessat que les murailles étoint par le dedans des maisons comme argentées de frimat qui traversoint les jointures des portes et des fenetres dont les verrouils [8] et affiches [9] étoit couvertes de glaçons, on trouva des personnes mortes de froid

Des que les agneaux etoit sortis du ventre de leur mere, mouroint tous roides de froid, il ne s’en sauva presque aucun, il mourut beaucoup de brebis et de moutons de froid. quand les boeufs urinoint, une chandele de glace leur pendoit a la verge ; je vis des chevaux qui avoint la vorme [10] gelee au nez comme une chandele ; le fumier se geloit sous le betail, il fallloit les couvrir Dune couverte [11] pour les en garantir

Pendant ce temps la on baptizoit les enfans qui naissoint a la maison, car ils se seroint geles en chemin [12]. dans les familles nombreuses, et sur tout ou on navoit pas provision debois car il etoit bien difficile den aller querir aux champs on demeuroit tout le jour dans le lict, et on se levoit pour appreter les repas et porter a manger aux autres Le vin pur se gela dans les barriques de Sorte que les fons en crevoint, leau de vie se geloit aussi et lhuyle de noix cequi est extraordre [13], pour boire pendant le repas il falloit tenir chaudemt la bouteille devant le feu, leau etoit dabord glacée des quelle etoit hors de la fontaine

Les philosophes disoint que le froid fut iusques au septieme degré, que sil eut augmenté iusques au huictieme La plus grande partie des hommes en auroint peri Dans nos quartiers il ny eut point dyroiye [14] parmi les bleds que le grand froid avoit purgé. En 1710 il y eut beaucoup de maladies Dont beaucoup de monde mourut."

 Compléments

  • 1709. Les terribles ravages du « grand hiver », Historia, n°759 de mars 2010, auteure : Françoise Labalette. Extrait : "En 1709 survient « le grand hyver » dit tueur de moissons, ou année froide stérile et infortunée, année de la cherté, année de la misère. Les registres paroissiaux des baptêmes, mariages et décès, tenus par les curés sont, à cet égard, une source incomparable, de même que les livres de raison [journaux domestiques tenus par les chefs de famille] et les correspondances de l’époque, pour apprécier l’étendue du désastre. Tous les témoignages évoquent, tant il semble que l’on n’ait jamais vu de mémoire d’homme un froid pareil, une punition divine annonçant la fin du monde. Un flux d’air polaire recouvre toute l’Europe occidentale faisant de janvier 1709 le mois le plus froid des cinq cents dernières années. La vague de froid débute le jour des rois, le dimanche 6 janvier. Les températures, constamment inférieures à -10° jusqu’au 24 janvier descendent jusqu’à -20,5° à Paris le 20."
  • Grand hiver de 1709 (Wikipedia) Extrait : "L’hiver de 1709, appelé grand hiver de 1709, fut un épisode de froid intense en Europe, qui marqua durablement les esprits car il provoqua une crise de subsistance qui entraîna une famine. Cet épisode commença brutalement le jour de l’Épiphanie 1709, par une soudaine vague de froid qui frappa l’Europe entière. En France cet hiver fut particulièrement cruel."
  • « Grand hiver » : en 1709, Louis XIV perdait 600 000 de ses sujets (leparisien 2018) Extrait : "Personne n’a vu la catastrophe venir. Depuis des jours, il pleuvait des cordes sur le royaume de France, et le fond de l’air restait étonnamment doux : environ 10 °C, comme si l’automne s’éternisait. Il a suffi de quelques heures pour que la France de Louis XIV plonge dans un cauchemar glacé, qui va la mettre sur le flanc pour longtemps."
  • Histoire : le grand hiver 1709 (meteofrance 2018) Extrait : "L’hiver 1708-1709 est resté dans la mémoire collective comme « Le grand hiver » auquel il convient de se référer en cas d’hiver très froid." L’article est une interview de Emmanuel Le Roy Ladurie.
  • "L’hiver vient" : le Grand Hiver de 1709 et ses mortelles conséquences (nationalgeographic 2020) => Cet hiver impitoyable a arraché à la vie un grand nombre d’Européens et perturbé deux guerres majeures. Le froid extrême de cette année-là favorisa la propagation du virus dans toute l’Europe. Extrait "Parfois, un « air de Sibérie » s’abat sur la France... comme ce fut le cas au temps du Roi Soleil, lors de l’hiver 1709 qui reste dans la mémoire des Français comme le « Grand Hiver », le plus grand froid depuis cinq cents ans et qui s’étalait de fin 1708 au printemps 1710 ! Voltaire disait « le cruel hiver de 1709 acheva de désespérer la nation »…"
  • Le grand hiver de 1709 (histoire-pour-tous 2020)
  • Le samedi 1er mai 2021, Frédéric Février publie un article très proche de celui-ci sur son compte Facebook @genialogie31. Il y joint quelques photos d’illustrations.

Publication : 12/08/2008 - MAJ : 01/05/2011 - 26/02/2019 - 01/05/2021


[1Les bleds pour les blés.

[2Le baillarge est l’orge d’hiver.

[3le qton est le quarteron était une mesure de capacité pour les céréales.

[4le fromt est le froment.

[5"grales" pour générales.

[6une demie aune de hauteur doit probablement correspondre à environ 40 cm de hauteur.

[7Le "linceul" est ici le drap du lit.

[8Les "verrouils" sont sans doute ce que nous appelons maintenant les verrous.

[9Les "affiches" étaient sans doute un doublage à but d’isolement.

[10la "vorme" ? Peut-être la morve...

[11Une couverte était sans nul doute ce que nous appelons une couverture.

[12On peut supposer qu’il s’agit du chemin pour aller à l’église, lieu traditionnel du batême qui se faisait alors le plus rapidement possible après la naissance.

[13"extraordre" pour estraordinaire très probablement.

[14Mystère à ce jour pour ce mot lu "dyroye".


Un message, un commentaire ?

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Brèves
30 janvier 2019 – Webtrees 1.7.12

La version 1.7.12 est sortie le 08/12/2018. Téléchargement : webtrees-1.7.12.zip https://github.com/…/re…/downlo... (31.2 Mb). La prochaine version (...)

11 janvier 2019 – Une personne = au moins une source

Comme aucune personne n’est "inventée" en généalogie, la découverte de son existence provient toujours d’une information. Cette information est une (...)

10 janvier 2019 – Validité des sources

niveau 1 = très fiable : état civil, BMS, actes notariés niveau 2 = à recouper : 2-1 : informations reçues par courriel 2-2 : web-sites (les relevés (...)