Lorand
Apprendre, comprendre et transmettre pour exister. (Descartes)
La citation du jour
Une vraie ressource n’est jamais intarissable.
ACTIVITE
-  ?
- geek
- cyclotourisme
- généalogie
- lectures
- Collection
- bricolage
- citoyen
- marche
- Ecriture
- Photographie
Rubriques
Catégories
- ACTIVITE
- LOCALISATION
- Départements
- THEME
- ORGANISME
- PERSONNE & FAMILLE
- DOCUMENTATION
- EX-METIERS
Mots-clés
Lorand

Site personnel de Roland Bouat. Pour les curieux : Lorand est un anagramme de Roland.

https://www.lorand.org

Accueil > Généalogie MaLiBeLe > Challenge AZ > ChallengeAZ-2013 : 1ère participation > P comme Prénoms

P comme Prénoms

Mots clés : généalogie, #challengeAZ

jeudi 18 avril 2013, par Roland


Et dire qu’il n’y avait que les prénoms avant l’invention des patronymes ! Connaissez-vous l’histoire des prénoms ? En France, ils apparurent vers le XIIème siècle et les premiers prénoms “officiels” furent alors le nom de baptême du saint du jour de naissance.

Je ne vais pas refaire ici une énième histoire des prénoms. Pour ceux que cela intéresserait, je recommanderai deux sites parmi ceux que j’ai visités :

- Histoire des prénoms, site basé sur les données saisies par geneanet. Leur fréquence, selon les périodes, est significative d’effets de mode même si la méthode statistique est contestable (beaucoup d’individus figurent dans plusieurs arbres généalogiques). Il y a aussi des erreurs : mon prénom, Roland, par exemple, serait fêté le 16 janvier (alors que c’est le 15 septembre). Par contre, j’ai été baptisé avec ce prénom juste au pic de la courbe de ce prénom qui a eu deux périodes favorites pour son attribution à des nouveaux-nés.

- J’aime bien la page Histoire de nos prénoms même si le site tous-les-prenoms.com est plutôt orienté vers le choix d’un prénom par les familles (et donc une accentuation des effets de mode).

Dans l’arbre des MaLiBeLe, les deux prénoms les plus répandus sont Jean et Marie. Rien de surprenant à ça puisque ce sont les deux prénoms les plus fréquents selon les statisticiens. Mais quand c’est toute une lignée agnatique   (même patronyme) qui porte le même prénom, les recherches généalogistes doivent impérativement devenir méticuleuses. Surtout quand les deux branches ascendantes de mes grands parents maternels démarrent avec le même patronyme ! J’ai ainsi répertorié plus de cinquante Jean Lasfargues dont une bonne vingtaine parmi mes ancêtres (tiens, si je les comptais un jour… !). Quand ils ont tous vécu dans deux communes voisines, Gramat et Rocamadour dans le département du Lot, vous comprendrez que je me sois pas mal emmêlé les pinceaux à mes débuts un peu trop enthousiastes et pas assez rigoureux. J’ai un mal de chien maintenant à démêler mon écheveau surtout quand on découvre que ce patronyme est le plus répandu justement dans le département du Lot et plus particulièrement sur le causse de Gramat ! Ben tiens, de quoi faciliter mes recherches qui vont sans doute durer très, très longtemps.

Dans l’ascendance de mon épouse, c’est une tradition familiale qui attribuait systématiquement à l’ainé toujours le prénom Denis. Il est un peu moins répandu pensez-vous. C’est vrai mais cette fois-ci c’est le patronyme, LAUNAY, qui, lui, fait partie des patronymes les plus fréquents en France.

C’est certainement la tradition religieuse qui y est pour beaucoup avec cette habitude de donner le prénom du parrain ou de la marraine au nouveau-né. J’ai ainsi plusieurs fois des frères qui portent le même prénom (et même pas un deuxième prénom pour les distinguer)

Comme n’importe quel généalogiste, j’ai très vite pensé que les couples m’aideraient à résoudre les problèmes… C’était sans compter avec la perversité des histoires familiales et sans doute aussi le poids des traditions et la faible mobilité de nos ancêtres. Parce que j’ai plusieurs couples aux deux mêmes patronymes et aux deux mêmes prénoms et dans une commune qui n’a jamais atteint les mille habitants. Là, j’ai un amas de nœuds généalogiques à démêler bien plus complexe que l’écheveau de laine de ma grand-mère quand le chat avait décidé de jouer avec.

Les prénoms ce serait donc génial quand ils sont uniques. Même pas parce que cette fois, ce sont les rédacteurs qui, du fait de la rareté du prénom, ne savaient pas nécessairement les écrire correctement. Et je ne parle pas des rédacteurs qui parlaient trop mal la langue locale (je suis d’origine occitane avec la langue occitane comme langue maternelle, plutôt rare à notre époque). Et les prénoms varient : Pétronille devient Peyronne, Peyronne devient Perrette, …

Les prénoms me donnent donc, eux aussi, du fil à retordre. Plusieurs fois.


Compléments :

La revue Marianne s’intéresse aux prénoms difficiles à porter Merci à Anne @MemoireVive pour avoir publié ce lien.
Dans le cadre du challenge de A à Z, Fabrice, quant à lui, s’est intéressé aux prénoms uniques dans une famille
Toujours dans le cadre du challenge de A à Z, Cyril qui s’est intéressé aux prénoms rares comme Fleurentine ou Frumence

Dernières brèves
21 septembre Nouveau SPIP mais table vide

L’impossibilité de joindre des documents aux articles vient du fait que la table-dictionnaire des extensions de fichiers téléchargeables est vide. (...)

19 septembre Spip : impossible de joindre un document

Suite à un scratch irrécupérable d’un des sites que je gère sous Spip, j’ai réinstallé proprement Spip après avoir tout effacé. Mais voilà, il était (...)

4 septembre Je n’ai toujours pas compris pourquoi la base...

Je n’ai toujours pas compris pourquoi la base de données d’un de mes sites a été corrompu le 3 août à 2h34 du matin. Toutes les publications du 17 (...)

Généalogie MaLiBeLe