Généalogie des MaLiBeLe
Les ancêtres ont fait ce que nous sommes. Mieux les connaître, c'est donc mieux nous connaître.
La citation du jour
Etre heureux, c'est apprendre à choisir.  (Sénèque )
La réflexion du jour
La capacité à envisager l'avenir, à faire des projets est l'une des caractéristiques distinctives de l'espèce humaine.
Activités
geek - cycliste - généalogiste - Savoir - lecteur - collectionneur - Philosophe - citoyen - marcheur - scripteur - Photographe - instituteur - enseignant en sciences - enseignant formateur - journaliste local - bénévole
Les mots clés
villes et villages * challengeAZ * ARHFa * webtrees * ancètre * vieux métiers * Histoire et histoires * ">1J1P * 1GM * geneatheme * PoilusVerdun * Gallica * généalogie * 1Ancetre * Sources * gedcom * état civil * archives
Lorand

Site personnel de Roland Bouat. Pour les curieux : Lorand est un anagramme de Roland.

N comme Normalisation ou comme Nomenclature

Généalogie et standardisation

Mots clés : généalogiste , réfléchir , challengeAZ-2013

mardi 16 avril 2013 , par Roland


En me mettant àla généalogie, je ne savais pas que je retrouverai très vite ces deux mots que j’utilisais fréquemment dans mon ancienne profession.

Normalisation : ce terme de linguistique est maintenant couramment employé pour décrire l’élaboration des règles tendant àdéfinir les usages d’une norme. Le terme de standardisation serait donc plus approprié. Un autre mot très proche ne doit pas être confondu : normation. Mais ce dernier reste dans le domaine des spécialistes qui souhaitent confronter l’utilisation courante et la norme afin de mieux comprendre (ou d’améliorer la standardisation ou de rapprocher cette dernière des usages réels).

Nomenclature : ce terme désigne une liste de références dans un domaine précis. Ce mot vient de l’esclave nomenclator qui annonçait les plats. Le nomenclateur n’est pas l’auteur d’une nomenclature mais c’était une personne qui rappelle discrètement àun candidat aux élections le nom des gens qu’il rencontre. Il paraîtrait que cette fonction, très discrète, existerait toujours…

Alors pourquoi parler de normalisation et de nomenclature en généalogie ?

Tout simplement parce qu’avec l’avènement des logiciels en généalogie, les programmeurs ont besoin d’une standardisation afin de faciliter l’interaction entre ces outils. Mais la normalisation pèse (ou devrait peser) aussi sur certaines données utilisées par les généalogistes. En particulier, il existe une normalisation pour l’écriture des noms de lieux mais aussi pour la saisie dans une base de données généalogiques. Si la première est utilisée (par ceux qui la connaissent) la seconde est fréquemment adaptée par les programmeurs aux spécificités de leur logiciel ou àdes choix plus ou moins judicieux. Pour illustrer mon propos voir la standardisation du site FranceGenWeb.

Et puis qui n’a jamais entendu de la norme gedcom ? La version 5 est en Å“uvre mais, elle aussi, semble subir des adaptations plus ou moins sauvages, plus ou moins utiles. Chacun y va de ses besoins personnels ou spécifiques et le fameux “fichier gedcom†passe quelquefois très mal d’un logiciel àun autre.

Quant àla nomenclature, chacun aura deviné que notre liste d’ancêtres ou d’individus rattachés ànos branches généalogiques n’est en fait qu’une simple nomenclature. Chacun a la sienne. Les Mormons visent peut-être àune nomenclature universelle avec leur entreprise mondiale d’inventaire de tous les individus mais ils ne sont pas “au bout de leur peine†…

Brèves
30 janvier 2019 – Webtrees 1.7.12

La version 1.7.12 est sortie le 08/12/2018. Téléchargement : webtrees-1.7.12.zip https://github.com/…/re…/downlo... (31.2 Mb). La prochaine version (...)

11 janvier 2019 – Une personne = au moins une source

Comme aucune personne n’est "inventée" en généalogie, la découverte de son existence provient toujours d’une information. Cette information est une (...)

10 janvier 2019 – Validité des sources

niveau 1 = très fiable : état civil, BMS, actes notariés niveau 2 = à recouper : 2-1 : informations reçues par courriel 2-2 : web-sites (les relevés (...)