Lorand
Un petit site personnel tout simple pour essayer, partager et échanger.
La citation du jour
Il fera différemment. Et alors ? L’essentiel est qu’il fera.
ACTIVITE
-  ?
- geek
- cyclotourisme
- généalogie
- lectures
- Collection
- bricolage
- citoyen
- marche
- Ecriture
- Photographie
Rubriques
Catégories
- ACTIVITE
- LOCALISATION
- Départements
- THEME
- ORGANISME
- PERSONNE & FAMILLE
- DOCUMENTATION
- EX-METIERS
Mots-clés
Lorand

Site personnel de Roland Bouat. Pour les curieux : Lorand est un anagramme de Roland.

https://www.lorand.org

Accueil > Généalogie MaLiBeLe > Challenge AZ > ChallengeAZ-2013 : 1ère participation > M comme Miers ou Montvalent ou Magnagues

M comme Miers ou Montvalent ou Magnagues

Petite histoire des communes françaises

Mots clés : généalogie, Villes et villages, #challengeAZ

lundi 15 avril 2013, par Roland


Ce sont les noms de trois villages très proches les uns des autres et qui contiennent une très grande part de mon histoire généalogique paternelle. Si Miers et Montvalent sont des communes du département du Lot, Magnagues a bien été une paroisse mais a depuis le XVème siècle été associée ou incluse dans la commune de Carennac.

Corinne62, dans son blog, présente Magnagues ainsi : “Le petit village de Maniagues son clocher reste dans l’horizon des promeneurs de la plaine, un point de mire mystérieux qui donne un désir d’en savoir plus.” Elle explore donc un peu l’histoire du village et écrit : “Au point de vue féodal, le doyen de Carennac, vassal de Gramat, n’était pas seigneur de Maniagues. C’était les barons de Gramat, qui avaient cette seigneurie et qui l’aliénèrent peu à peu. Eléazar d’Aigrefeuille vendaient en 1419 à certains habitants de Carennac tous ses droits sur le lieu et la juridiction de Maniagues, se réservant néanmoins l’hommage plus une paire d’éperons dorés de droit d’acapte à chaque mutation de seigneur. On ne sait pas à quelle date ni de quelle façon la possession de Maniagues revint aux premiers suzerains, les vicomtes de Turenne. Ce changement s’effectua vers la fin du 15ème siècle. En 1488 l’hommage est rendu au vicomte par noble homme François du Boy seigneur de Maniagues en Quercy.” Je ne sais d’où elle tire ses renseignements (sources non citées mais je crois que cela vient de mon site personnel - H comme Histoire d’un village : Magnagues - sur lequel les sources sont bien présentes) mais comme elle cite mon patronyme (Bouat ou Bois ou Boy ou …), je n’ai pas résisté au plaisir.

Je ne vais donc pas raconter une nouvelle fois l’histoire de mon village natal. Mais cet article sera pour moi l’occasion de dire que, comme pour les départements, les communes ont une histoire et ont varié dans le temps quel que soit le département. Pour suivre le nom des communes, j’ai rédigé deux articles en guise de mémorandum personnel. L’un à propos des communes du département du Lot (Les anciennes communes du Lot)et l’autre à propos de celles du Loir-et-Cher (Les anciennes communes du Loir-et-Cher) parce que ce sont les deux départements dans lesquels je “farfouille” le plus lors de mes recherches généalogiques.

Du seul point de vue historique, les communes furent créées le 12 novembre 1789. Elles remplacèrent les paroisses mais aussi les seigneuries et les communautés taillables (impôts), structures qui se superposaient et s’entrecroisaient sans réelle distinction. Les paroisses étaient les plus proches des communes et elles ont donc plus ou moins continué à fonctionner mais elles étaient naturellement très orientées vers la religion catholique prédominante. Pourtant, dans quelques départements comme celui de l’Aveyron, ce sont les communautés fiscales qui étaient structurellement les plus proches des communes révolutionnaires.

D’un point de vue administratif, les communes sont les seules structures à gérer l’état civil et le cadastre. Des quarante-et-un mille communes créées sous la Révolution ne subsiste qu’un peu plus de trente-six mille communes actuellement mais la population varie de plus de deux millions à moins de cinquante habitants. De plus, l’Allemagne à la population plus importante que la France en compte trois fois moins. On peut prédire sans grand risque de se tromper, qu’un jour, la construction européenne harmonisera tout ça. Des modifications très ponctuelles sont mises en œuvre ici ou là comme par exemple un changement de département, une fusion de communes et même une création (re-création devrait-on dire) avec Rosoy (mais elle n’a en fait “disparu” que pendant 35 ans).

Pour ceux qui seraient intéressés par une histoire plus complète, consulter l’encyclopédie Wikipedia : Commune (France)

Dernières brèves
28 juillet Les petits enfants sont partis.

Les parents les ont récupérés et sont partis sur les routes de la métropole, vacances obligent. Ils occupaient une grande place dans notre vie depuis (...)

21 juin Et si je m’organisais un peu...

Lundi = lecture, mercredi = photo, vendredi = brique... Vu mon indiscipline et mon allergie à l’organisation, c’est intenable ! Mais, sait-on (...)

12 juin Spip 3.1.6

Installation faite sur chacun des sites dont j’ai la charge : lorand.org, nouan-rando.org, codep41-ffct.org, FFCT-Centre-Val de (...)

Généalogie MaLiBeLe