Lorand
Apprendre, comprendre et transmettre pour exister. (Descartes)
La citation du jour
Il n’est de pire erreur que celle de reporter la responsabilité d’une faute sur une machine qui ne pourra en aucun cas se défendre et encore moins dire qu’elle dépend toujours d’un utilisateur humain.
ACTIVITES
- geek
- cyclotourisme
- généalogie
- lectures
- Collection
- citoyen
- marche
- Ecriture
- Photographie
Rubriques
Catégories
- Remue-méninges
- THEME
- PERSONNES
- VILLES ET VILLAGES
- Départements
- Généalogie
- STRUCTURES
- Cyclotourisme
- ACTIVITES
- DOCUMENTATION
- METIERS
Mots-clés
Lorand

Site personnel de Roland Bouat. Pour les curieux : Lorand est un anagramme de Roland.

https://www.lorand.org

Accueil > Généalogie > Ils étaient des poilus... > Les poilus MPF de Carennac (Lot) > Benjamin CASTAGNE 1886-1917

Benjamin CASTAGNE 1886-1917

Mots clés : #1GM, #1J1P, généalogie, Magnagues, Histoire et histoires, Carennac

jeudi 17 juillet 2014, par Roland


Benjamin CASTAGNE (patronyme quelquefois écrit CASTAGNIE) est né le 27 avril 1886 à Magnagues, un village sur la commune de Carennac dans le Lot. Il est le fils de Cyprien CASTAGNE et de Marie BARRES et avait un jeune frère, Baptiste, né en 1892. De la classe 1906, le bureau de recrutement de Cahors lui a affecté le n°1906. A ce moment-là, il était agriculteur et déclaré soutien de famille. Plutôt petit ^puisqu’il ne mesurait qu’un mètre soixante-et-un, il avait les cheveux bruns et les yeux gris. Incorporé au 7ème régiment d’infanterie le 9 octobre 1905, ce soldat était affecté à la 11ème compagnie. Il a été réformé temporairement le 15 février 1908 pour bronchite et pleurésie droite. C’est une maladie qu’il avait contracté au service miliatire. Il a été rayé des contrôles le 10 février 1908 et se retire chez lui, à Carennac. Reconnu apte au service armé le 21 janvier 1909, il est rappelé à l’activité et est réaffecté au 7ème régiment d’infanterie le 16 février 1909. Le 25 septembre 1909, il est passé en disponibilité et une certificat de bonne conduite lui est alors accordé. Le 1er octobre 1909, il est passé dans la réserve active et est donc rappelé à l’activité une nouvelle fois le 4 août 1914 toujours au 7ème régiment d’infanterie. Evacué de Fleury, le 11 juillet 1916 pour intoxication au gaz, il est déclaré décédé le 6 février 1917 à Ecouvres en Meurthe-et-Moselle. Benjamin CASTAGNE est mort à l’hôpital n° 18 de la caserne Lamarche route de la justice à Toul des suites de péricardite au cours des opérations militaires. L’acte de décès a été transcrit sur les registres de Carennac le 6 février 1917.

Déclaré “Mort pour la France”, Benjamin CASTAGNE figure sur le site Mémoire des Hommes.

Les sources des informations :

  • Fiche matricule 1906-139 - 1 R RM 109 (vue 229/784)
  • Fiche Mort pour la France
  • Recensement 46 CARENNAC>1911
  • Recensement 46 CARENNAC>1906
  • Etat civil 46 CARENNAC>1886 naissance : CASTAGNE Benjamin
Dernières brèves
9 novembre Qu’utiliser pour un site web (ou un blog) ?

Voici ceux que j’ai essayé... DokuWiki (wiki) Dotclear (blog) Drupal (portail) Joomla ! (portail) MediaWiki (wiki) PhpBB [en] (forum) Spip CMS avec (...)

14 août Quand deux généalogistes se rencontrent...

Bonjour , vieille branche.
Entre nous, pas de complexes, seulement quelques implexes.
Mais, quand même, faisons attention à nos actes.
Rencontré (...)

4 juillet Le libre est davantage sécuritaire !

Entendu aujourd’hui, sur France Info (radio) : "l’administration ... (?) choisit des logiciels libres parce qu’il y a davantage de sécurité et qu’on (...)

Généalogie
Site servant aussi de test à la mise en œuvre de certaines fonctionnalités (donc expérimental).