Généalogie des MaLiBeLe
Les ancêtres ont fait ce que nous sommes. Mieux les connaître, c'est donc mieux nous connaître.
La citation du jour
La bêtise humaine est toujours issue de l’ignorance ou de fausses croyances.
Activités
geek - cycliste - généalogiste - Savoir - lecteur - collectionneur - Philosophe - citoyen - marcheur - scripteur - Photographe - instituteur - enseignant en sciences - enseignant formateur - journaliste local - bénévole
Les mots clés
villes et villages * challengeAZ * ARHFa * webtrees * ancêtre * vieux métiers * Histoire et histoires * ">1J1P * 1GM * geneatheme * PoilusVerdun * Gallica * généalogie * 1Ancetre * Sources * gedcom * état civil * archives
Lorand

Site personnel de Roland Bouat. Pour les curieux : Lorand est un anagramme de Roland.

René Jean Marcel FARGUETTE 1893-1924

Mots clés : 46-Carennac , généalogiste , 1GM , 1J1P , Histoire et histoires

mardi 22 juillet 2014 , par Roland


René Jean Marcel FARGUETTE est né le 14 février 1893 à Carennac dans le Lot. Il est le fils de Basile FARGUETTE, pêcheur sur la Dordogne, et de Marguerite BORIE. Il a les cheveux châtains et les yeux bleus foncés ainsi qu’une fossette au menton. Il est allé à l’école primaire. Il a une sœur, Noémie, qui a trois ans de moins que lui. Alors qu’il est électricien, il s’est engagé volontairement, pour quatre ans, le 31 mars 1913 pour servir au 8ème régiment d’infanterie coloniale. Ce soldat de 2ème classe a donc commencé le 6 avril 1913. Le 18 septembre 1916, il est passé au 35ème régiment d’infanterie coloniale et le 12 décembre 1917 au 8ème régiment du génie. Reconnu inapte à faire campagne à l’armée d’Orient pour “paludisme constaté”. Admis à la réforme pour “tuberculose pulmonaire”, il reçoit une gratification de 500 francs le 8 février 1919. Il a donc fait la totalité de la guerre en tant que soldat. René Jean Marcel FARGUETTE se retire alors à Carennac où il décèdera le 18 août 1924.

Note personnelle : je ne connais pas trop ni les règles qui ont présidé aux inscriptions sur le mémorial ni celles qui justifient la mention “Mort pour la France” mais, il n’est pas mort pendant la guerre. Beaucoup d’autres soldats ont eu un parcours similaire ou proche, y compris le décès des suites de la guerre, mais ne sont pas inscrits sur un mémorial. Peut-être peut-on déduire que la plaque faisant office de Monument aux Morts dans le cimetière de Carennac a été réalisée après son décès.

Les sources des informations :

  • Fiche matricule 1913-1091 - 1 R RM 139 (vue 213/441)
  • Recensement 1911
  • Recensement 1906
  • Etat civil 46 CARENNAC>1893 naissance : FARGUETTE René Jean Marcel
Brèves
30 janvier – Webtrees 1.7.12

La version 1.7.12 est sortie le 08/12/2018. Téléchargement : webtrees-1.7.12.zip https://github.com/…/re…/downlo... (31.2 Mb). La prochaine version (...)

11 janvier – Une personne = au moins une source

Comme aucune personne n’est "inventée" en généalogie, la découverte de son existence provient toujours d’une information. Cette information est une (...)

10 janvier – Validité des sources

niveau 1 = très fiable : état civil, BMS, actes notariés niveau 2 = à recouper : 2-1 : informations reçues par courriel 2-2 : web-sites (les relevés (...)

Site servant aussi de test à la mise en œuvre de certaines fonctionnalités (donc expérimental).