Lorand

Simplement, un site personnel pour partager et échanger.


Brève publiée le 2 février 2009 - (Voir toutes les brèves)

Hurler est le meilleur moyen de ne pas être entendu. Mais cela permet tout de même de délester sa colère.


Accueil > Généalogie > Les sources en généalogie

Les sources en généalogie

mardi 17 avril 2012, par Roland

En lisant l’article de Sophie Boudarel "Comment nommer ses sources en généalogie ?", je me suis dit qu’il serait peut-être bon de faire le point de mon côté sur ce sujet... J’ai découvert cet article par le compte twitter de son auteur : @gazetteancetres

Qu’est-ce qu’une source en généalogie ?

C’est seulement l’origine de l’information. Les sources me servent à identifier les ancêtres de mes petits enfants parce que c’est la raison principale qui m’a poussé à me lancer dans les recherches généalogiques. Mais, pour trouver un ancêtre, il est souvent nécessaire d’explorer des branches un peu parallèles ou voisines. On ne peut donc plus parler seulement d’ancêtres mais des personnes qu la plupart des généalogistes désignent sous le terme générique "individu" (terme qui a amené à l’abréviation INDI pour numéro d’identification).

Ne pas confondre Source et fichier

Evident ? oui. J’enregistre fréquemment le contenu de mes sources dans mes fichiers. Je possède deux types de fichiers :

  • fichier des sources justement
  • fichier individuel ne contenant que les informations concernant une seule personne. Le contenu de la source n’est pas reproduit deux fois mais dans le fichier de la source sont indiquées les références du fichier individuel dans lequel les informations ont été transférées.

Mais que veut dire "identifier une personne" ?

Une personne c’est d’abord un individu qui a vécu à une certaine époque, qui a donc eu des parents, qui a exercé un ou plusieurs métiers, qui s’est peut-être déplacée, qui s’est sans doute marié(e) ou associé(e) à une ou plusieurs autres personnes, qui, s’il est un ancêtre, a nécessairement eu au moins un enfant qui lui aussi est un ancêtre, ...

Quels sont donc les éléments essentiels permettant de situer une personne ?

  • Son nom patronymique tout d’abord (dans la plupart des cas, c’est aussi simplement son nom).
  • Son ou ses prénoms dont le premier est généralement le prénom d’usage mais ce n’est pas systématiquement le cas [1].
  • sa date et son lieu de naissance [2].
  • ses parents : si généralement, il s’agit du père et de la mère, dans quelques cas, il va être de "père inconnu" [3] et plus rarement "enfant sans parents connus" [4]
  • sa ou ses professions avec les lieux où elles ont été exercées.
  • son mariage (quelquefois plusieurs) et donc un conjoint qui, s’il est un ancêtre, est généralement lui aussi un ancêtre avec une date et un lieu [5].
  • ses enfants (dont l’un est nécessairement un ancêtre si lui même en est un [6] !)
  • son décès avec une date et un lieu [7]

Où trouver ces informations ?

"... dans les sources" !

Réponse sibylline qui explique bien mieux que tout discours ce qu’est une source.

Quelles typologies des sources ?

Voici celles que j’utilise mais il existe sans doute d’autres types de sources que je ne peux citer puisque je ne les connais pas où que j’ai par ignorance regroupée sous un autre type.

  • les actes de l’état civil
  • les actes notariés
  • les récits des témoins encore vivants
  • les écrits des revues et livres historiques
  • les sites Internet dont l’objectif principal est de publier des archives généalogiques
  • les arbres généalogiques d’autres généalogistes
  • ...

Faut-il publier les sources ou simplement citer la référence de cette source ?

En débutant, je m’étais lancé sans trop réfléchir (mais je n’avais donc aucune expérience) à publier les informations trouvées. Très vite, c’est devenue ingérable par le volume, par la diversité, par le risque d’outrepasser un droit de copie, ... Je suis passé par l’étape "citation" (publier seulement la partie utile) avant de seulement identifier la source en la nommant. Encore fallait-il, à partir de ce nom pouvoir retrouver la source.

Petit à petit, je suis arrivé à citer la source sans son contenu. J’ai donc dû réfléchir au nommage de mes sources afin de pouvoir les retrouver facilement.

  • J’ai commencé par créer des fiches individuelles sur les personnes figurant dans l’arbre généalogique que je gère (principalement pour les ancêtres).
  • Dans ces fiches, j’inscris la source : c’est à dire son nom, son origine et son contenu. Lorsqu’elle est référencée dans ma base génalogique, elle est affectée d’un n° reporté ici.
  • dans la base généalogique, je n’indique donc que le nom de la source et pas la source elle-même. Elle est affecté d’un n° unique de référence.

Comment nommer une source ?

Pour nommer une source, je me suis alors demandé ce que je souhaitais voir tout de suite comme information : le type de la source et au moins son lieu de provenance [8], une année pour pouvoir la situer dans le temps et les individus principaux cités (un ou deux -mariage par exemple- ou seulement le patronyme quelquefois).

Voici quelques exemples obtenus :

  • Acte notarié>1822 Contrat mariage : André FALBET et Maria CASTAIGNÉ
  • BMS 28 ILLIERS>1788 mariage : CHATEAU Hilarion & GROSSET Marie Louise
  • Courriel>Josiane Fourcot
  • Etat civil 41 LANCE>1895 décès : MOYER Marie Louise
  • Récit : Denise et Simone racontent...
  • Web-arbre>GUIGNARD Géraldine
  • Web-site>FranceGenWeb
  • ...

La totalité des noms des sources utilisées dans la ma base de données généalogiques est consultable : Les sources de Malibele

Où trouver d’autres informations sur le nommage des sources ?


[1Il faut aussi signaler ici, les surnoms très usité dans certaines régions ou à certaines époques.

[2Avant la période révolutionnaire, il arrive qu’on ne dispose que de la date du baptême !

[3La branche paternelle ne peut donc pas aller plus loin.

[4La généalogie atteint là une limite non franchissable.

[5Le mot "mariage" est ici utilisé dans un sens générique qui inclut donc le concubinage et plus récent les pacs

[6Une évidence à rappeler malgré tout.

[7Avant la période révolutionnaire, il arrive qu’on ne trouve que la date d’inhumation mais elle est toujours très proche.

[8avec des branches réparties dans des régions très différentes, c’est plus qu’utile.

Un message, un commentaire ?

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d'indiquer ci-dessous l'identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n'êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions'inscriremot de passe oublié ?

Scoop.it