Lorand
Un petit site personnel tout simple pour essayer, partager et échanger.
La citation du jour
Partir, c'est déjà le début de la réalisation du rêve de voyage.
ACTIVITE
-  ?
- web et informatique
- cyclotourisme
- généalogie
- lectures
- Collection
- bricolage
- citoyen
- marche
- Ecriture
- Photographie
- Photos
- Wikipedia
Rubriques
Catégories
- ACTIVITE
- LOCALISATION
- THEME
- ORGANISME
- PERSONNE & FAMILLE
- DOCUMENTATION
- EX-METIERS
Mots-clés
Lorand

Site personnel de Roland Bouat. Pour les curieux : Lorand est un anagramme de Roland.

http://www.lorand.org

Accueil > Généalogie MaLiBeLe > ChallengeAZ-2016 > Des trésors dans Gallica > A comme Amadour

Les trésors de Gallica : des souvenirs et beaucoup de découvertes

A comme Amadour

Commune et maintenant fromage

Mots clés : généalogie, #Gallica, #challengeAZ, Rocamadour

mercredi 1er juin 2016, par Roland


Rocamadour est le territoire de ma grand-mère maternelle, une maîtresse femme qui m’accueillait l’été, pendant les vacances scolaires. La commune est célèbre pour son site et tirerait son nom de Saint Amadour. Elle est née au hameau de Lafage comme ma mère, s’est mariée à Rocamadour, a vécu dans son village et y est décédée. La ferme a dû être vendue faute d’accord entre ses enfants. C’est maintenant un restaurant de qualité. Mes souvenirs me la montre souvent en train de faire la soupe au cantou ou de préparer ses délicieux cabécous dans une cave basse, juste sous sa chambre. De nos jours, avec l’AOC, on les appelle des "rocamadour".

Que pourrait donc bien m’apporter Gallica comme information à propos des cabécous de Rocamadour ?

Je sais que, maintenant, c’est un fromage de chèvre qui s’est commercialement emparé de la technique de fabrication des cabécous d’autrefois. Ma mère affirme que rocamadour et cabécou cohabitaient autrefois, le premier au lait de brebis et le second au lait de chèvre.

 Première recherche : Rocamadour

Ma première recherche sur Gallica avec le mot "Rocamadour" me fait découvrir un texte tentant d’expliciter l’origine du nom Rocamadour. Nous sommes ici, bien loin des cabécous de ma grand-mère et tout aussi loin des fromages au lait de chèvre ou de brebis. Mais je ne résiste pas à faire cette digression.

Roc-Amadour : étude historique et archéologique, Rupin, Ernest (1845-1909), Éditeur : G. Baranger fils (Paris), 1904, page 9 => Consultation en ligne dans Gallica, mis en ligne le 15/02/2010, consulté le 06/04/2016

 Deuxième recherche : "rocamadour fromage"

Ajoutons le mot fromage à la recherche.

Je trouve tout d’abord ce livre de 1907 : Le lait, la crème, le beurre, les fromages : principes de l’industrie laitière. Léon Lindet y décrit la fabrication des fromages et, page 305, fait allusion au fromage de Rocamadour qui, selon lui, se fabriquerait comme le fromage de Coulommiers.

Cela me rappelle les petits chiffons découpés en rond dans un tissu blanc juste à la taille des moules à fromage, blancs eux-aussi. Elle en mettait un sous le fromage. Quand elle le retournait dans son moule, elle commençait à en mettre un autre sur le dessus et récupéré l’ancien. Je me demande si cela ne contribuait pas à harmoniser la fermentation en transférant les ferments d’un moule à l’autre.

 Troisième recherche avancée : "rocamadour", "fromage", "cabécou"

Dans Le Cultivateur aveyronnais, en 1913, je découvre que je ne suis pas le seul à apprécier le cabécou (page 354).

Mais, je découvre aussi Statistique agricole de la France. Annexe à l’enquête de 1929 : Monographie agricole du département du Lot ; Ministère de l’agriculture. Direction de l’agriculture, plus particulièrement la page 155 qui me confirme les propos de ma mère : "Le cabécou est le fromage de chèvre de Rocamadour mais le rocamadour existait autrefois. Il était fait avec du lait de brebis."

Au passage, page 142, une photo du concours de la race ovine à Gramat ravive mes souvenirs : dans les années soixante, j’ai connu la foire de Gramat et le parc aux moutons, le foirail, avaient le même aspect. J’adorais écouter les marchandages entre éleveurs et maquignons.

Il ne me reste plus qu’à aller déguster un rocamadour fait avec du lait de chèvre fait par des industriels de l’élevage.


 Pourquoi est-ce un trésor pour les MaLiBeLe ?

Le grand-père des MaLiBeLe que j’ai l’honneur d’être, a beaucoup de souvenirs heureux de vacances à Lafage, un hameau de Rocamadour, chez sa grand-mère maternelle. Ce hameau est aussi le berceau de toute la lignée agnatique   de Maria (la grand-mère) : toute une branche depuis 1550 au moins jusqu’à 1985.

Messages

  • Chaque fois que je reviens en France (en Dordogne) mon pere me "soigne" aux cabecous. J’en mange le matin au petit dejeuner et a midi avant le dessert et c’est toujours un delice. Ma recherche sur les cabecous se limite donc a ceux que mon pere se procure aupres de sa vendeuse preferee sur le marche de Sarlat. Mais je sais qu’il en a essaye beaucoup d’autres avant elle !!! Annick H.

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Dernières brèves
21 mars Mise à jour du CMS

Le site est passé sous Spip version 3.1.4. Voir https://blog.spip.net/Mise-a-jour-d...

22 décembre 2016 Forcer le rechargement à partir du cache dans Firefox

Si vous êtes prudent (et surtout si vous n’avez pas peur de faire une c...), passer la valeur du paramètre browser.cache.check_doc_frequency à 2 (...)

22 décembre 2016 Load from Cache

En faisant confiance à Denis Szalkowski (dans Deux hacks pour augmenter les performances de Firefox), j’ai installé l’extension Load from (...)

Généalogie MaLiBeLe